GNOME 3.6 : le PC en voie d'extinction

Rédigé par antistress le 13 mai 2012 -

Mes amis, l'heure est grave : la prochaine version de GNOME pourrait bien précipiter l'extinction des PC.

La nouvelle vient en effet de tomber : la version 3.6 de GNOME réintroduira l'option « Éteindre... » dans le menu utilisateur !

Comme vous le savez, seule l'option « Mettre en veille » figurait jusqu'à présent explicitement dans le menu utilisateur de GNOME 3. Pour afficher l'option « Éteindre... » il fallait presser la touche « Alt ».

À partir de la prochaine version, c'est l'inverse qui sera proposé par défaut à l'utilisateur :

GNOME 3.6 User Menu mockup
Power Off (« Éteindre ») sera bientôt de retour par défaut !!!

#1  - Jo a dit :

Ou le comment bien faire ch*er (oui désolé il n'y a pas d'autres terme) les nouveaux utilisateurs...
D'ailleurs encore un peu plus et on se rapproche de la logique du "cliquer sur démarrer pour éteindre l'ordi"...

Répondre
#2  - Guillaume a dit :

L'équipe s'occupant du packaging de GNOME chez Debian a patché GNOME Shell justement pour obtenir ce comportement même avec les versions actuelles de GNOME. Ce sont des visionnaires chez Debian :D

Répondre
#3  - vvillenave a dit :

Bon j'avoue, il m'a fallu relire trois fois pour comprendre le titre :-)

Répondre
#4  - makidoko a dit :

Il y'a des coups des pieds au GNU qui se perdent.
Pourquoi cherchent-ils absolument à compliquer la vie des utilisateurs?

Et quand ils se rendront compte que ces changements anti-intuitifs, ils permettront d'avoir les deux choix sans appuyer sur ALT... Il faudra juste faire CTRL-ALT-CLIC pour ouvrir le menu de session.

A la base ils se targuaient quand même, ni plus ni moins d'avoir travaillé sur l'accessibilité. On va devoir leur rappeler la définition, je pense qu'ils n'en ont pas saisi toutes les subtilités.

J'imagine ceux qui vont découvrir le système et se dire : "c'est nul Gnome, pour te déconnecter t'es obligé d'arrêter ton ordinateur". Je pense qu'il est urgent maintenant, pour les chefs de projet, de changer de drogue.

De la 3.0 à la 3.6 pour remplacer une erreur criante par la même en négatif.... peut-être qu'à partir de la 3.12 ils jugeront utile de laisser l'utilisateur choisir, en lui permettant de paramêtrer son système comme bon lui semble... Désolé pour cet élan incontrôlé d'espoir, j'ai toujours été idéaliste, c'est hélas pas demain que ça s'arrêtera.

Répondre
#5  - virtualmix a dit :

Wahoo, le grand luxe !
Avec un peu de bol on devrait avoir une barre des taches avec la liste des fenêtre vers l'an 2018...

Répondre
#6  - dacrovinunghi a dit :

Perso j'aéi essayé gnome 3 pendant quelques moi, puis des bug d'extension m'ont achevé , je susi passé à xfce...

Répondre
#7  - H3 a dit :

J'avoue que je sais pas trop ce qu'ils prennent chez Gnome, mais on se marre bien...

Répondre
#8  - antistress a dit :

@vvillenave : c'est un clin d’œil à un buzz-concept à la mode depuis la sortie de l'iPad ;-)

@makidoko : fermer l'écran du laptop le mettra en veille, de même pour le bouton arrêt d'une tablette https://live.gnome.org/GnomeOS/Design/Whiteboards/SystemStopRestart#Design_Updates

Répondre
#9  - makidoko a dit :

Antistress,
Je pense que la mise en veille à la fermeture du portable est déjà le comportement actuel (enfin j'espère, tant il s'agit d'un comportement par défaut, attendu... de grâce ne me dis pas que j'ai tort de penser ça).
Mais tu disais "À partir de la prochaine version, c'est l'inverse qui sera proposé par défaut à l'utilisateur : ", donc j'entends : "Avant pour éteindre l'ordi il fallait appuyer sur ALT, maintenant c'est pour fermer la session (pas mettre en veille) et revenir au GDM, qu'il faudra appuyer sur ALT. ... action certainement plus récurente que l'arrêt de l'ordi... en tout cas chez-moi, et je ne pense pas être exceptionnel de ce sens là (me trompé-je?)

Répondre
#10  - dhoko a dit :

Ceci est une révolution...
Quand est ce qu'on se cotise pour offrir un cerveau pour chaque membre de l'équipe derrière Gnome 3. Et interdire la consommation d'alcool et de drogues quand ils bossent sur Gnome.

Faudrait déjà foutre à la poubelle toute leur interface de merde avant de faire ça :)

-> Pourquoi ne pas Ajouter Power Off ? C'est plus sympa que de virer le mise en veille..

Répondre
#11  - PERRET a dit :

Bonjour,

Les gens de Gnome ne sont pas stupide, s'ils ont supprimer l'option d'éteindre de PC, c'est pour améliorer l'expérience utilisateur !

En effet, lorsque vous mettez le PC en veille, celui-ci s'éteinds en gardant tout vos programmes ouverts ainsi que tout vos bureaux.

Comme de nombreuses personnes n'utilisaient jamais cette qualité et que les dévelloppeurs Gnome pensaient que c'était la bonne voie à suivre, ils ont facilité la mise en veille et rendu plus difficile l'extinction.

Personnellement, c'est grace à eux que je me suis mis à utiliser plus cette fonction qui avant ne fonctionnait pas.

Plus d'infos sur la vision de l'équipe qui gère GNOME ici: http://www.generation-linux.fr/index.php?post/2011/09/09/Interview-de-Jon-McCann%2C-un-des-concepteurs-de-la-fondation-Gnome-sur-l-avenir-de-GNOME3

Un extrait de la partie sur la mise en veille:

derStandard.at: En lisant en biais les commentaires après la sortie de GNOME3 il semble pour le moins que certaines des critiques proviennent du fait que les fonctionnalités de GNOME3 ne sont pas facilement détectables par ceux qui utilisent le nouveau modèle de l'expérience utilisateur, qui n'est pas seulement un copier coller des vieux concepts de Windows 95. Donc, il y a un besoin fort d'avoir des «instructions visuelles" pour des trucs comme appuyer sur la touche Alt pour arriver à atteindre le menu d'arrêt?
McCann: Jakub Steiner a abordé cette question dans son discours au "Desktop Summit " et il m'a dit quelque chose d'assez intéressant et je suis d'accord avec ça: Même si ce serait mieux dans un certain sens que tout soit découvrable facilement, vous ne le pouvez tout simplement pas. Non seulement à cause de la laideur visuelle que ça introduirait, mais aussi parce que quand vous faites un bon design en vue de vous concentrer sur l'objectif principal de la fonction.Vous voulez mettre en place une utilisation par défaut la plus simple possible.
Si vous mettez en place des possibilités de contournement en les mettant dans une position visuelle évidente, vous allez réellement nuire à vos objectifs premiers. Ça aplatit le terrain alors que ce que vous voulez vraiment c'est une sorte de courbe en cloche, où les choses qui sont les plus importantes, les plus souvent utilisées sont les plus faciles à mettre en œuvre. Et les choses qui sont moins fréquemment utilisées, moins encouragées, peuvent être un peu moins évidentes, un peu moins détectables.
Avons nous fait les bons choix dans la manière dont nous présentons ses fonctionnalités, c'est certainement discutable. Mais spécialement pour l'arrêt, nous pensons que suspendre doit être encouragée. C'est la meilleure façon d'utiliser votre système. Vous n'avez pas à vous soucier de redémarrer vos applications, vous n'avez pas à vous soucier de revenir à la page où vous étiez. Ça a été un sujet sensible pour beaucoup de raisons, en partie parce que les gens n'ont pas confiance en la mise en veille sous Linux depuis longtemps et nous l'avons tous évités comme quelque chose qui ne fonctionne pas lorsque vous voulez l'utiliser. Mais ça fonctionne maintenant pour la plupart et si ça ne l'est pas nous devrions nous mettre tous à hurler. En fait, nous devrions être beaucoup plus exigeants lors de nos tests et vérifier l'intégration afin de s'assurer que ça fonctionne toujours.

Répondre
#12  - antistress a dit :

@makidoko : je pense que c'est le cas actuellement en effet et que c'est pour cette raison qu'ils pensent que dissimuler « Mettre en veille » ne gênera pas les utilisateurs de portables.
En ce qui me concerne j'ai toujours utilisé « Éteindre » car je n'ai jamais compris la différence entre « Hiberner » et « Mettre en veille » avec Ubuntu/GNOME 2. À l'époque il y avait la même difficulté avec les clés USB : déconnecter, arrêter, démonter...
Je pense qu'il faudrait afficher un tuto au démarrage de GNOME pour expliquer ces subtilités lorsqu'elles ne peuvent être simplifiées.

@PERRET : quelle prétention dans la phrase citée « Non seulement à cause de la laideur visuelle que ça introduirait » !

Répondre
#13  - bochecha a dit :

@makido:
> "Mais tu disais "À partir de la prochaine version, c'est l'inverse qui sera proposé par défaut à l'utilisateur : ", donc j'entends : "Avant pour éteindre l'ordi il fallait appuyer sur ALT, maintenant c'est pour fermer la session (pas mettre en veille) et revenir au GDM, qu'il faudra appuyer sur ALT. ..."
Ou alors il faut lire les liens gentiment donnés par antistress, et tu verrais que s'il y a plusieurs utilisateurs sur la machine, les options de déconnexion et de changement d'utilisateur seront visibles par défaut.

Allez, je te le remets:
https://live.gnome.org/GnomeOS/Design/Whiteboards/SystemStopRestart#Design_Updates

Répondre
#14  - bhuisgen a dit :

Si je me souviens bien Microsoft a fait la même connerie avec Vista, mais çà c'était avant.

Répondre
#15  - Jo a dit :

@antistress : La différence entre mise en veille et hibernation est toute simple, la mise en veille est en fait "suspend to ram" et l'hibernation "suspend to disk".
Donc en gros les données sont conservées ds la ram (veille) pour l'un et sur le disque pour l'autre (hibernation).
La mise en veille est (logiquement) bien plus rapide que l'hibernation.

Répondre
#16  - antistress a dit :

@Jo : merci, du coup quelle est la différence entre l'hibernation et l'extinction ? Le courant est-il coupé dans les deux cas ?

Répondre
#17  - onyx67 a dit :

Pour ma part je dirai qu'éteindre son pc avec alt+ éteindre n'est pas très propre (je devrai même dire que c'est une méthode de brute) et peut provoquer des erreurs I/O sur le disque dur (erreurs d'entrée et sortie qui surviennent en majeure partie lorsque le pc est éteint à l'arrache). Je conseille de déconnecter la session et d'éteindre le pc en console. C'est bien meilleur pour la santé de votre DD.

Répondre
#18  - Jo a dit :

L'extinction oui le courant est complètement coupé, l'ordi est 100% éteint.
Pour la mise en veille (et aussi l'hibernation il faut vérifier) non, l'ordi est au repos courant presque coupé, le circuit reste en charge mais ne consomme quasi rien, le disque est à l'arrêt, mais si tu enlève la batterie c'est cuit : le circuit n'est plus en charge donc tu perds ta "session".
Bon c'est pas très clair mais sur wikipedia ça l'est plus : https://en.wikipedia.org/wiki/Hibernation_%28computing%29

Répondre
#19  - makidoko a dit :

Perret,
Ils ont donc décidé de cacher "éteindre" pour améliorer l'expérience utilisateur (pas la mienne en tout cas). Vu sous cet angle, ils se seraient donc dit ensuite "c'est nul d'améliorer l'expérience utilisateur.. faisons machine arrière"? Ou bien j'ai rien compris.
La base de l'amélioration de l'expérience utilisateur, c'est de laisser le choix à l'utilisateur (qui est souverain dans la définition de son expérience) et non pas de décider pour lui et de ne lui laisser aucune autre alternative.
Alors c'est super qu'ils se convainquent eux-mêmes de leurs théories, mais hélas, ce sont les utilisateurs qu'ils doivent convaincre. S'il faut suivre un cours magistral sur l'IHM ultime selon Gnome avant d'être conquis, on n'est pas sortis de l'auberge.

Antistress,
Pour ma part, j'utilise Gnome sur un desktop, je n'ai donc pas d'écran rabattable pour profiter de leur fonctionnalité révolutionnaire.
Je te rejoins presque sur la prétention de la "laideur visuelle". Qu'est-ce qui est visuellement laid au point de devoir être caché? Le mot "éteindre"? Si oui, sur le base de quelle langue ont-ils posé ce jugement étrange? Si, ce n'est pas le mot, est-ce la place qu'il occupe qui est laide? Ont-ils jugé, alors, que le trombi accolé au status de chat était d'une esthétique parfaite? Que "comptes en ligne" (dont je ne parviens pas à saisir l'intérêt) est une angélique gâterie pour l'oeil?
Je ne sais pas, je reste perplexe.

Bochecha,
Une tartine, en anglais, pour expliquer ce que tu as expliqué en une phrase et en français... Sans façons!
Alors on atteint l'extrème : sauf à avoir lu ce laïus technique en anglais, on ne comprendra pas les comportements inattendus que cela génère d'un ordi à l'autre en fonction de sa config. Et qui leur a dit qu'on ne se déloggait d'une session que lorsqu'on était plusieurs utilisateurs? Je suis seul utilisateur de mon poste, et je me délogge souvent. Surtout en regard de la consommation mémoire inflationniste de Gnome au fil de la durée de la session. Je délogge, je mets en veille, j'éteins, en fonction du contexte, du besoin et parfois même de l'arbitraire envie. Quand ma copine ne me fait pas de serment sur les appareils en veille et la sauvegarde de la planête.

Au final, je me rends compte que ces tergiversations sur la manière de comment faire ceci ou cela révèle tout simplement le manque de maturité du projet et n'augure pas d'une maturation prochaine. Gnome est un projet trop vieux pour jouer au nouveau venu qui se lance et se cherche. Et tout ceci me désespère d'autant plus que j'utilise Gnome chaque jour et que le projet fait partie de ceux que je supporte financièrement.

Répondre
#20  - antistress a dit :

@makidoko :

Je ne suis pas d'accord avec ta réponse à Perret : une bonne GUI ce n'est certainement pas une GUI avec toutes les options disponibles. Il faut prioriser les plus utiles (ex : 5% des fonctions qui conviennent à 95% des utilisateurs) pour avoir une bonne GUI. En revanche on peut argumenter pour savoir si les 5% ont été bien choisis, mais en tout cas le principe me parait avoir fait ses preuves. C'est celui suivi par GNOME (certes avec plus ou moins de réussite). Si ce principe ne te parait pas valable, je pense que tu devrais essayer d'autres environnements dont la philosophie te conviendra peut être mieux (KDE au hasard).

Ta réponse à Bochecha indique qu'il existe dans ton cas un problème de consommation mémoire. Demander à l'utilisateur de se déloguer n'est certainement pas une solution satisfaisante, il faut rapporter ton problème de consommation mémoire pour qu'il soit réglé. Les dév ne négligent pas ce genre de problème, au contraire.

En revanche il ne me semble pas absurde de proposer l'extinction ET la mise en veille puisque cela correspond à deux besoins et qu'au surplus l'utilisateur est habitué à ces deux concepts avec les produits électroniques courants. Je n comprends pas pourquoi les dévs veulent en cacher un des deux absolument.

Répondre
#21  - makidoko a dit :

Antistress,
A aucun moment je ne prétends qu'une bonne IHM donne accès à toutes les options. Mais entre "toutes" et "aucune", il y a un gap que je te laisse évaluer. Je dis simplement, qu'il n'y a que dans les régimes idéologiques qu'on décide de tout pour les autres, et que l'idéologie, sous toutes se formes, est excrémentielle. L'ingénierie, c'est autre chose, ça mène bien plus loin, c'est plus riche et enrichissant.
Et c'est marrant (ou pas) cet argument toujours ultime, hyper convaincant à chaque fois : "si t'es pas content t'as qu'à aller voir ailleurs.". Pour tout te dire, la seule interface que je place devant Gnome aujourd'hui, c'est Lion. KDE a toujours été très loin derrière dans mes préférence. Mon tiercé : Lion, Gnome, XFCE. Gnome, en attendant l'évolution de Cinnamon, aujourd'hui est mon Lion du pauvre (je parle bien de Lion et aucune autre déclinaison féline que je plaçait juste devant KDE, que je place ex-aequo dans les derniers avec les trucs (je connais pas les noms) de Windows).

Ma réponse a Bochecha indique effectivement dans mon cas un problème de consommation mémoire. Oui dans mon cas, je le reconnais... c'est à dire sous Ubuntu, sous Mint, et sous Debian... Oui sous trois systèmes différents, putain de guigne, je suis vraiment pas doué . Alors non, délogguer n'est pas la solution, puisque Gnome a pensé à tout (ils sont géniaux!!!) ALT-F2-r... Ultime, ergonomique, super évident. et tellement pratique quand le shell ne redémarre plus après cette séquence et ne te donne plus accés à aucune touche, même pas CTRL-ALT-F1 pour tenter de tuer l'interface. Mais heureusement ils ont pensé à tout : il suffit d'éteindre la machine. C'est un peu moins fréquent depuis la 3.4, mais ça m'est arrivé encore une ou deux fois depuis.

Enfin pour répondre à ta dernière question, je te renvoie à ta première réponse : "5% des possibilités, c'est mieux", point barre... On ne peut pas défendre cette morue de crémière et vouloir récupérer l'argent du beurre.

Je veux bien qu'ils fassent certains choix à la place des utilisateurs, mais pas ceux qui entrainent une réaction de stupeur. Pour le moment ils développent pour se faire plaisir. Si demain je mets quelqu'un devant mon ordi, et que je lui dis : "vas-y éteins l'ordi parce que ma meuf va me tuer si je prend pas soin de la planète".. il va se tourner vers-moi et me demander "comment je fais? je débranche?".
Demain avec la nouvelle version, je lui dirais "quand t'as fini, tu te délogge, hein, je veux pas que les mômes jouent avec l'ordi en mon absence".. il y a des chances qu'il me dise : "comment je fais? je débranche?".

En résumé, une IHM qui nécessite de se documenter avant d'en maîtriser les concepts de base, et donc s'adresse spécifiquement aux geeks, est une mauvaise IHM, ou tout du moins une IHM immature.

Répondre
#22  - antistress a dit :

@makidoko ; je ne disais pas "va voir ailleurs" pour t'envoyer bouler mais pour rappeler que GNOME a une philosophie qui est "less is better" sur laquelle j'avais cru comprendre que tu n'étais pas d'accord, mais ce n'était visiblement pas le cas.

Sur un plan concret :

De mon point de vue (qui n'est pas représentatif), "Éteindre" est le plus important sur un PC.

"je veux pas que les mômes jouent avec l'ordi en mon absence" -> "Verrouiller l'écran" (Lock) semble là pour cet usage

Franchement je comprends qu'un utilisateur soit perplexe devant ce choix :
1. Éteindre
2. Mettre en veille
3. Hiberner
4. Se déconnecter
Oublie tes connaissances informatiques et demande toi ce que quelqu'un comprenant le français mais pas le jargon informatique peut en penser : quelle différence entre 1 et 4 et entre 2 et 3 ? Que dois-je faire ? -> anxiété et paralysie de l'utilisateur.
À présent que GNOME Shell a un système d'extensions, ça ne me parait pas stupide de ne proposer seulement "Éteindre" et "Verrouiller l'écran" par défaut.
Cela dit si j'ai bien compris la page wikipédia EN gentiment donnée par Jo , "Mettre en veille" c'est finalement "sauver sa session avant d'éteindre". Auquel cas ça me parait tordu d'en faire un choix distinct de "Éteindre" : une option à cocher dans les préférences de GNOME (sauver sa session en quittant) suffirait car j'imagine que l'utilisateur va utiliser tout le temps l'un ou l'autre selon son habitude et ne va pas se poser la question à chaque fermeture ?

Répondre
#23  - makidoko a dit :

Tu as tout dit dans ta dernière phrase : "une case à cocher dans les préférences".

C'est ce que je fais, dans gnome-session properties, mais ça marche avec plus ou moins de bonheur, certaines appli ne se relançant pas et toutes se relançant dans un seul et unique espace de travail.

Outre ce comportement approximatif, le choix n'est toujours pas accessible, il faut s'être documenté aupravant, gnome-session-properties n'étant pas accessible autrement que par la ligne de commande, et nullement dans les paramètres système, ni même dans les applis de la fenêtre activités

Répondre
#24  - PERRET a dit :

Bonjour,

Je pense que l'on ne peut parler des choix de la Fondation Gnome sans aborder la philosophie.

En effet, derrière les décisions qu'elle prend et derrière vos réactions, il y a une vision du travail et du monde. Ce qui semble choquer dans cette fondation, c'est qu'elle dise: Nous avons une vision de l'environnement de bureau, de ce qui est bien pour l'utilisateur. Et nous allons la mettre en pratique.C'est un parti pris et un risque assumer. Je dirais même que c'est le prix de la liberté de créer.
Après que ça suscite des réactions et des mécontants c'est bien normal. Mais je pense que ça ne les empêchera pas de continuer.

Ce qu'il nous manque, ce sont d'autres visions assumer de l'environnement de bureau. Si il y avait effectivement plusieurs alternatives, avec des choix d'ergonomies assumer. La meilleure finirait par prendre l'égémonie. (et c'est ce qui existe en partie)

On ne doit surtout pas reprocher à la fondation Gnome, comme la fondation Ubuntu de prendre des risques. Parce-que c'est au pris de l'innovation que le bureau libre progressera.

Et pour ceux qui voudrait pouvoir modifier le comportement du bureau, il existe les extensions.

Après vous pouvez penser que la liberté c'est faire ce que l'on veut quand on veut. Pouvoir modifier ce qui ne nous plait pas, immédiatement, via des options. Vous pouvez avoir envie de, quelque part, faire votre propre bureau à votre sauce, qui n'en a pas envie.
Par contre ce qui est vrai, c'est que c'est une des définitions possibles de la liberté. Mais il en existe d'autres, par exemple, on peut dire qu'il n'existe pas de liberté sans contrainte, sans limite. En effet, c'est même parce-qu'il y a des choses imposés que l'on peut créer et imaginer autours. Sinon on a toutes lespossibilitées et on est perdu ne sachant dans quelle direction aller.
Ici, la fondation montre une direction, prends un chemin, qui n'est pas le votre mais qui le croisera peut être un jour.

Alors pour conclure, je dirais bien: Vive la fondation Gnome et ceux qui la critique !

Bonne journée

Jérôme

Répondre
#25  - Sinma a dit :

" Franchement je comprends qu'un utilisateur soit perplexe devant ce choix :
1. Éteindre
2. Mettre en veille
3. Hiberner
4. Se déconnecter
Oublie tes connaissances informatiques et demande toi ce que quelqu'un comprenant le français mais pas le jargon informatique peut en penser : quelle différence entre 1 et 4 et entre 2 et 3 ? Que dois-je faire ? -> anxiété et paralysie de l'utilisateur."

Malgré le fait que je soit d'accord, on n'est pas obligé de restreindre à un seul choix. "Déconnecter" peut être remplacé par "Fermer la session", je pense que c'est suffisamment clair. Ou alors on met "Arrêter" qui nous donne ensuite le choix entre "Fermer la session" et "Éteindre l'ordinateur". Et on peut rajouter une ligne pour expliquer dans la nouvelle fenêtre. Le menu de KDE est bien foutu sur ce point car une ligne d'explication se trouve en dessous l'option.

" ça me parait tordu d'en faire un choix distinct de "Éteindre" : une option à cocher dans les préférences de GNOME (sauver sa session en quittant) suffirait car j'imagine que l'utilisateur va utiliser tout le temps l'un ou l'autre selon son habitude et ne va pas se poser la question à chaque fermeture ?"

Laisser le choix entre choisir pour de bon ou à chaque fois, tout en laissant le premier choix par défaut me semble un bon compromis, étant donné que l'on peut mettre en veille si on était en train de faire un truc, mais cela peut arriver seulement de temps en temps.

"À présent que GNOME Shell a un système d'extensions, ça ne me parait pas stupide de ne proposer seulement "Éteindre" et "Verrouiller l'écran" par défaut."
"Debian a patché GNOME Shell justement pour obtenir ce comportement même avec les versions actuelles de GNOME"

Perso je propose le gestionaire de paquet comme distributeur d'extension, ça apprendras aux utilisateurs à essayer de personaliser leur système. Sérieux, c'est si difficile de faire une GUI pour changer ces paramètres aux lieu des extensions et des patchs ? Non mais patch 〓 recompiler GNOME-Shell pour avoir "Éteindre" par défaut !

Sans parler des extensions qui alourdissent le bouzin… On croit rêver… On dirait qu'ils ont inventé le système d'extension juste pour paramétrer ! (En plus on est obligé de lancer le navigateur…) Allez voir extensions.gnome.org, une grosse partie des applications ont pour but de paramétrer le Shell.

"Mon tiercé : Lion, Gnome, XFCE. […] KDE, que je place ex-aequo dans les derniers avec les trucs (je connais pas les noms) de Windows)."

Malgré tout le mal que je pense de l'ergonomie de Mac OS, force est de constater que certaines choses sont bien pensées. Ex : Au lieu du traditionnel "Fichier Édition etc", avec le menu "Fichier" long comme le bras, c'est : "[Nom de l'appli] Fichier Édition", le premier contenant "Nouvel Onglet", "Nouvelle fenêtre", "Paramètres", "Navigation privée", qui n'ont rien avoir "Fichier", "Édition" ou "Outils". Contre-exemple : menu en haut de l'écran.

Et pourquoi tant de haine envers KDE ? Si on RÈGLE QUELQUES PARAMÈTRES (allez désactiver la composition dans GNOME-Shell), il est rapide, fiable, personalisable. Rien ne vous empêche d'utiliser un menu "old school", avoir la barre en bac de l'écran, en avoir plusieurs ou d'avoir un dock style "Unity" (ce qui n'existe pas sous Xfce contrairement aux autres propositions). Le bureau sémantique est désactivable. Le thème peut être changé facilement (on peut directement télécharger un thème et l'appliquer, rien de plus simple).

Sur ce, @+

Répondre
#26  - Wolfnux a dit :

Ok... Où est le soucis ?

Répondre
#27  - Someone a dit :

Je sais que c'est un peut dépassé puisque ce post date d'avant la 3.6, mais en passant par la, j'ai lu l'article et les commentaires.

Concernant la critique par rapport au terme de 'laideur visuelle', l'auteur de ces mots parlait du fait d'ajouter l'explication de comment utiliser l'option (donc par exemple ajouter un petit "[Alt] pour afficher le menu d'extinction"), qui par sa surcharge en texte peut-être considéré comme laid par certain car ne correspondant pas à leur idéal d'interface épurée.

Comme cela ne semble pas clair pour certain:
La mise en veille est bien comme dit "suspend to ram" et comme la ram nécessite de l'électricité pour retenir des informations, l'ordinateur nécessite du courant pendant toute la durée de la mise en veille sinon il oublie tout. Une fois en veille, la consommation est très faible puisque l'on ne demande presque aucun travail au pc (disques à l'arrêt, carte graphique aussi, processeur au minimum, ...).
La mise en veille prolongée = hibernation, est effectivement "suspend to disk", ce qui veux dire que les données sont toutes écrite sur le disque dur qui n'a besoins de courant que pour lire et écrire (pas pour maintenir l'information), l’hibernation peut donc éteindre complètement l'ordinateur et simplement changer le lien de démarrage pour charger vos données lors de celui-ci.
L'hibernation est donc plus longue que la mise en veille, mais permet de ne plus rien consommer et d'avoir un ordinateur éteint (conseillé d'avoir un ordinateur éteint en cas d'orage).

Les deux cas sont bien différent d'une simple extinction puisqu'ils enregistrent tout deux les données.
L'hibernation est généralement plus longue qu'une extinction normale puisqu'il faut enregistrer les données, mais cela dépend fortement de la quantité de donnée et de la vitesse de lecture du disque dur (lire des données en bloc d'un disque dur peut-être plus rapide que le traitement processeur d'un démarrage normal).


Pour revenir au sujet, j’estime que la fonction d’extinction doit-être absolument parmi les options faciles à trouver.
L’extinction est nécessaire pour certaines mises à jours du noyau, permet d'être sur qu'aucun courant ne passe dans le PC (consommation, orage); un système fraîchement démarré est plus stable à mes yeux qu'un système qui n'a pas été éteint depuis longtemps (Certains serveurs linux arrivent cependant à rester d'une stabilité exemplaire en fonctionnement continu pendant plusieurs années); quand on veux débrancher une tour (pour la déplacer), la seule manière de le faire proprement (l'hibernation aussi, puisqu'elle inclut cette extinction); et pour les utilisateurs de multiboot, le redémarrage s'obtient aussi par le menu d’extinction. C'est donc pour moi une fonction essentielle.

Le changement opéré est pour moi une amélioration (d'autant que j'ai eu l'occasion de tester les deux).

La mise en veille est tout de même quelque chose d'important, mais ne fonctionne toujours pas (en tout cas pas "out of the box") sur certains anciens pcs (impossibilité de sortir de la veille), et d'une importance moindre que extinction.

Je pense tout de même qu'avoir les deux options facilement accessibles n'est pas un luxe. Nombre de personnes les utilisent régulièrement, et une ligne de plus ne prend pas tant de place que cela.
J'appuie aussi l'idée de rendre ces paramètres facilement configurables par l'utilisateur. Une petite roue dentée dans un coin qui permettrait d'accéder à un menu à cocher permettant de configurer comment on veut voir apparaître ces différent menus d’extinction/mises en veille permettrait au plus grand nombre d'avoir ce qui lui convient facilement mais augmente tout de même légèrement la charge de travail pour les développeurs (il faut créer, puis maintenir la compatibilité).

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.