Le mardi, c'est cinéma : The Impossible ne l'a même pas tenté !

Rédigé par antistress le 20 novembre 2012 -


The Impossible



Demain sort sur les écrans (c'est l'expression consacrée ; les comiques parleront plutôt de déferlante) The Impossible, un film américano-espagnol sur un drame thaïlandais : le tsunami de décembre 2004.

Un film américano-espagnol sur un drame thaïlandais, pourquoi pas. Après tout, on n'est pas obligé de narrer que ce qu'on a connu (ça c'est un sous-genre : le cinéma/la chanson française).

Le réalisateur, comme son nom le suggère (Juan Antonio Bayona), est espagnol, et le film prend appui sur l’histoire vraie d'une famille espagnole en vacances en Thaïlande.

Le casting fait la part belle aux anglais britanniques (Naomi Watts et Ewan McGregor dans les rôles principaux).

Je ne vous dirai pas si le film est réussi car je ne l'ai pas vu (au moins je le dis, moi).

En fait je me faisais juste la remarque que ça n'aurait pas été hors de propos de faire un film sur le drame thaïlandais, en mettant en scène la réalité vécue par les thaïlandais, à travers leurs yeux, plutôt que de filmer le drame d'une famille d'occidentaux qui passent leurs vacances au mauvais endroit. Certes il aurait fallu un casting oriental, sans doute moins vendeur en occident. Mais peut-on exploiter ce drame et tenir ce raisonnement décemment ?

Alors certes le réalisateur n'a sûrement pas tenu ce raisonnement. Étant espagnol, l'histoire de cette famille espagnole a dû lui parvenir rapidement et avec intensité. Certes les acteurs qui permettent à la vision a priori légitime du réalisateur du prendre forme n'ont pas non plus de scrupule à avoir.

Mais on ne m’enlèvera pas le doute que les financiers se sont posés cette question, et que de possibles films sur la catastrophe thaïlandaise (ou d'autres de par le monde) adoptant le point de vue local n'ont pas et ne verront pas le jour faute de répondre aux critères des financiers occidentaux, et que cette façon de traiter les catastrophes du bout du monde à travers notre seul regard n'est pas la plus glorieuse.

(billet initialement posté sur LinuxFr.org)

#1  - Anonymous Écossais a dit :

Les Anonymous Écossais ont déclaré la guerre aux sites «Libre et ouvert» et «linuxfr».
On ne traite pas Ewan McGregor d'Anglais sans en subir les conséquences :)

Répondre
#2  - antistress a dit :

@Anonymous Écossais : oups, désolé, j'ai fait une vilaine approximation (je viens de remplacer anglais par britannique, c'est mieux ?). Je vais de ce pas m'infliger du saumon d'Écosse en guise de punition :-)

Répondre
#3  - Yeti a dit :

Certes Naomi Watts est un bon choix, mais je ne suis pas sur qu'une actrice thailandaise en t-shirt mouillée dans les vagues du tsunami aurait été moins vendeur en occident...

Répondre
#4  - etenil a dit :

Après tout ce que l'industrie du cinéma nous pond régulièrement, tu crois vraiment que c'est la décence qui les étouffe?

Tant que ça fait du fric, c'est tout bon!

Répondre
#5  - Captain Posix a dit :

Encore un billet qui fait mouche. Je suis entièrement d'accord.

Ce qu'il y a c'est que les films qui sortent des grands studio américains n'ont plus l'ambition de sortir de grandes oeuvres, ils fabriquent des produits sur lesquels aucun risque n'est toléré.

D'ailleurs à mon avis, la question de l'angle de vue a été vite tranchée :
- Fait-on un film pour les Thailandais ou pour le reste du monde ? R: Pour le reste du monde
- Comment on fait pour que le reste du monde soit touché par l'histoire des Thailandais ? R: On ne raconte pas l'histoire des Thailandais, on raconte l'histoire du reste du monde
- Comment on fait ça ? R: On envoie des touristes en Thailande, ça va aider le spectacteur à se projeter dans cette histoire.

Répondre
#6  - fran6t a dit :

C'est vraiment pas le genre de film qui m'attire, sensation de voyeurisme... y a surement un public pour ce genre, pour moi c'est un peu comme la série urgence quand on a vécu réellement de telle situation cela ne donne vraiment pas envie et vrille un peu l'estomac. J'irai me détendre plutôt avec Bilbo en prenant une claque niveau porte monnaie, car il y aura le supplément 3D et surement le supplément longue durée 2H50 il me semble...

Répondre
#7  - H3 a dit :

J'ai vu le film, et bien qu'il soit très bien réalisé (on se surprend à serrer les accoudoirs au moment de la déferlante), il laisse un gout amer dans la bouche.

[SPOILER]
En effet, il montre l'histoire de cette famille (qui n'est pas espagnole dans le film, mais bien américaine), qui se perd de vue dans le tsunami, et qui se retrouve avant de se faire rapatrier en jet privé par la compagnie d'assurance. Les locaux leur ont sauvé la vie, mais le film montre en tout et pour tout 5 Thaïlandais. La fameuse famille part en JET PRIVE, merde quoi... Et ne se fend pas d'un regard en arrière, alors que les locaux ont tout perdu, et leur ont sauvé la vie. Bref...
[/SPOILER]

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.