Le logiciel libre met la technique à nu

Rédigé par antistress le 15 juin 2013 - 4 commentaires

Code source

La technique est une ou un ensemble de méthodes. En amont, elle peut être issue des sciences ou de la pratique. En aval, elle fonde l'artisanat, l'industrie et un grand nombre d'activités humaines dont les sports et les arts (encore que).

L'étude et la copie d'une technique ou de son résultat jouent un rôle important dans la compréhension et l'apprentissage d'une technique.

Cette étape franchie, l'apprenti pourra à son tour créer de nouvelles techniques ou réalisations qui prolongeront, déformeront, s'opposeront à ce qui a déjà été fait.

Si cela est vrai par exemple en peinture, musique ou littérature, et, plus généralement, pour n'importe lequel des sept arts pour lesquels l'étude et la copie des œuvres elles-mêmes permet de s'en approprier la technique et ainsi de forger de nouveaux artistes, le logiciel – lorsqu'il est libre, c'est à dire lorsqu'il affiche lui aussi sa technique – en offre une autre illustration.

C'est ce qui se passe pour Meg Ford, étudiante dans le cadre du Google Summer of Code 2013 (un programme annuel dans lequel des étudiants vont travailler pendant l'été sur un logiciel libre avec l'aide d'un développeur actuel du logiciel ; si le projet est mené à son terme, l'étudiant sera rétribué par Google).

Meg Ford doit développer un nouvel enregistreur de sons pour GNOME mais elle n'est pas familière avec la bibliothèque logicielle de manipulation de sons de GNOME (GStreamer). Pour arriver à ses fins elle explique qu'elle a lu beaucoup de code et en a « volé » beaucoup à trois logiciels libres existants (Transmageddon, Sound Juicer et GNOME Shell).

Elle conclut ainsi : « D'une manière générale j'ai pris beaucoup de plaisir à essayer de comprendre et d'apprendre à partir de la base de code existant. Je n'apprends pas aussi vite que j'aimerais et j'ai tendance à détruire plus de code que je n'en crée, mais voilà où j'en suis actuellement :) »

4 commentaires

#1  - olivier a dit :

Je crois que Meg Ford est une femme.

Répondre
#2  - antistress a dit :

Merci olivier, c'est corrigé :)

Répondre
#3  - Cascador a dit :

Hello,

Non, c'est pas corrigé lol :
- "mais il n'est pas familier"
- "il explique qu'il a lu"

See you Space Cowboy !

Répondre
#4  - antistress a dit :

arf, ça devrait être bon là ;)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la dernière lettre du mot xgmj ?