Mon bilan perso de l'année 2014

Rédigé par antistress le 30 décembre 2014 - 10 commentaires

Un indonésien seul sur sa pirogue, en train de pagayer

Après mon bilan de libriste, mon bilan personnel de cette année 2014.

En vrac :

  • Je n'ai toujours pas de « smartphone », et ça n'est pas toujours facile de résister car, outre la pression sociale, est venue s'ajouter cette année une pression qui me touche en tant que geek et libriste : Firefox OS ! Mais, conscient de la liberté et de l'autonomie que me ferait perdre un « smartphone » qui, qu'on le veuille ou non, est un appel à se connecter voire à rester connecter, je tiens bon. En tout cas, je pense que, si je succombe un jour – mais il faudra une meilleure autonomie que celle proposée actuellement, c'est à dire au minimum une semaine (à comparer avec les quinze jours de mon téléphone actuel) –, il n'y aura aucune notification internet de configurée, de manière à ne pas être dérangé intempestivement (à charge pour moi de me connecter sur mon webmail pour vérifier mes nouveaux messages, etc.).
  • Sur la réduction de l'usage de mon téléphone mobile, et notamment de la distraction provoquée par l'arrivée intempestive de SMS, j'ai timidement avancé, de deux façons : à présent je préviens mes interlocuteurs parfois que j'ai besoin d'être OFF pour me concentrer ; je porte à nouveau une montre et ainsi n'ai plus à avoir mon téléphone tout le temps près de moi (et quel plaisir de choisir sa montre en fonction des occasions : il faudra que je poste ici quelques photos de montres dont j'ai fait l'acquisition cette année).

Pour résumer, je reste plus que jamais adepte de la philosophie du « moins c'est mieux ».

Au rayon DIY, j'ai eu l'idée de prolonger la durée de vie de vieilles chaussures qui prenaient l'eau par un trou dans la semelle avec une rustine de vélo mais cela n'a pas suffi ; j'ai récupéré une machine à coudre mais il faut encore que j'apprenne à m'en servir ; enfin je suis en train de recycler un meuble-vestiaire en un meuble TV : je posterai les photos ici lorsqu'il sera terminé. En revanche j'ai un fauteuil de bureau dont l'assise en cuir est déchirée mais dont le confort est intact : j'aimerais une solution pour le réhabiliter sans avoir à le changer (coller des patchs en tissu ?) : je suis preneur de toute suggestion !

Enfin, cette année a vu se concrétiser mes efforts pour embrasser une nouvelle profession (d'où ma relative discrétion ici même ces derniers temps) : je travaille dorénavant au contact des adolescents, c'est à dire des individus en devenir et qui formeront la société de demain. C'est autant par goût que par engagement politique que j'ai choisi cette nouvelle profession, et pour l'instant je ne le regrette pas :)

Bonne fin d'année à tous !

10 commentaires

#1  - koun a dit :

tout pareil pour les trois premier point.
pour ma part, je rajouterais un tri drastique de mes flux rsss qui, mine de rien bouffent un temps considérable , même s'il sont globalement intéressant. ( ton blog a échappé a la purge :-) ).
la bonne année !

Répondre
#2  - antistress a dit :

@ koun : merci, je prends ton commentaire comme un compliment (même si la rareté de mes articles est peut-être la raison du maintien de mon blogue dans tes flux ?) :)
J'ai moi aussi fait du tri début 2014 (c'était dans mes résolutions de début d'année dernière). La bonne année à toi aussi !

Répondre
#3  - genma a dit :

Pour la chaise, si tu peux démonter l'assise, ce n'est pas trop compliqué de retapisser. Tu achètes ou récupères un vieux bout de tissu, et du remets ça sur la mousse à la place du cuir. Ca change, ca fait de la couleur, et ça permet de continuer d'utiliser la partie structure métallique de la chaise en bon état.

Répondre
#4  - antistress a dit :

@ genma : Ah oui, ça peut être une idée, merci du conseil je regarde ça en rentrant chez moi. Je te contacterai d'ailleurs, ça serait bien qu'on se voie pour boire un coup à l'occaz (sur Paris ou la ville qu'on a en commun) ?

Répondre
#5  - anatolem a dit :

Pour la chaise, je suis d'accord avec genma, c'est certainement possible, j'ai recyclé un vieux tabouret avec une assise en bois que j'ai transformé en petit coussin recouvert de similicuir (recyclage).
Maintenant faudrait voir le matériel pour évaluer le temps de travail si c'est possible.
Bonne Année et à pluche.

Répondre
#6  - antistress a dit :

@ anatolem : merci, bonne année itou :)

Répondre
#7  - Quentin a dit :

Concernant le smartphone, j'opte pour ma part pour la solution suivante : un smartphone mais pas la 3G.
Ça permet de profiter de la plupart des applications qui fonctionnent hors lignes (surtout l'agenda, qui se synchronise de toute façon lors des connections, mais aussi l'appareil photo, certains jeux, une applis openstreetmap, des widget avec horaires de bus...), de l'utiliser comme tablette chez soi avec le wifi, et de pouvoir facilement accéder à ses emails ou dans les lieux de plus en plus nombreuc où il y a le wifi, le tout sans être systématiquement connecté et dérangé par des alertes. Certaines applications (pocket) permettent aussi de marquer des pages web qui peuvent ensuite être lues hors ligne (utile pour se prépare de la lecture pour le train par exemple). Ah oui, c'est aussi très économique !

Répondre
#8  - antistress a dit :

@ Quentin : C'est pas bête, je n'y avais pas pensé. Mais j'ai désactivé le WiFi chez moi (cf http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article36/obsolete )...
Du coup il serait intéressant que je sache ce qui peut être pratique sur un smartphone sans connexion : on peut embarquer une carte openstreetmap de la France par exemple ? idem pour le réseau RER/RATP en île de France ? etc.

Répondre
#9  - Quentin a dit :

Oui sur android en tout cas il existe des applis map+GPS qui téléchargent les cartes openstreetmap, ensuite accessibles hors ligne. J'utilise mapfactor navigator qui fait aussi GPS (calcul de trajet etc). On peut sélectionner les pays/zones qu'on souhaite télécharger, la France est divisée en 4 zones. L'interface utilisateur n'est pas aussi user friendly que google map par exemple mais ça passe (sur google map on peut aussi sélectionner une zone pour accès hors ligne il me semble, mais pas forcément aussi large et c'est censé être temporaire).

Je ne suis pas parisien. A Rennes les données des transports public ont été ouvertes et donc il y a plusieurs applis / widget indépendants qui fonctionnent hors ligne (sur android toujours) mais à Paris je ne sais pas.

Sinon il y a aussi bien sûr des lecteurs vidéo/mp3 (VLC), radio FM ou des applis ebook ou lecteurs pdf.

Répondre
#10  - Quentin a dit :

J'ajouterais quand même que pour moi la principale raison de ne pas acheter un smartphone serait écologique ou politique. Il y a la fabrication (métaux rares, exploitations des travailleurs...) et la consommation énergétique assez importante. L'autonomie en utilisation continue est à peine de quelques heures même quand les réseaux sont coupés.
J'en ai un quand même, je me dit que ça remplace l'ordinateur qui consomme aussi, mais bon c'est une des raisons qui m'ont fait hésiter à en acheter un...

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la deuxième lettre du mot elga ?