Joyeux anniversaire à moi : 10 ans de GNU/Linux

Rédigé par antistress le 22 décembre 2015 - 5 commentaires

Gâteau d'anniversaire

Mes amis, cela fait 10 ans (et le pouce) que je boote sur un système GNU/Linux.

La Grande Aventure a commencée avec une Ubuntu 5.10 (nom de code « Breezy Badger ») : il s'agissait alors de la troisième version de cette distribution GNU/Linux qui faisait parler d'elle en misant sur la facilité d'installation et d'utilisation pour cibler le grand public (plutôt que le monde de l'entreprise).

Souvenirs de 2005

Une des grandes questions qui se posait alors au moment de l'installation était le choix entre totem-xine et totem-gstreamer. Pour espérer la meilleure prise en charge des différents formats audio et vidéo existants, Xine était préconisé. Il faut dire que GStreamer n'en était alors qu'à la version 0.8.x, nettement moins capable que la 0.10.x qui suivra peu de temps après et signera la maturité de cette bibliothèque multimédia, au point que la possibilité de choisir Xine comme backend finira par être retirée de Totem quelques années plus tard.

Migration sans filet

En ce qui me concerne, la bascule s'est faite sans filet : installation pure et simple d'Ubuntu 5.10 en lieu et place de Windows XP. Pas de dual boot ou autre chichi.

La transition s'est faite sans trop de bobos : je ne joue pas sur PC et mes habitudes logicielles incluaient déjà Firefox, OpenOffice.org, VLC... je n'ai donc pas été trop dépaysé !

J'ai également découvert d'autres logiciels dont je ne pourrais plus me passer aujourd'hui, comme GIMP par exemple.

Et puis, entre la communauté des utilisateurs ubuntu-fr et mon parrain, je n'étais pas seul...

Je ne me souviens pas avoir rencontré trop de problèmes incompatibilité ou autres, à part peut-être pour mettre à jour les firmwares de mes périphériques qui étaient souvent proposés sous forme d'exécutables pour MS DOS ou MS Windows. Il fallait/faut parfois ruser.

Un seul logiciel vous manque...

Pas trop de bobos ? À un détail près, cependant : le montage vidéo. Sous Windows j'utilisais Vegas Video (alors édité par Sonic Foundry, aujourd'hui repris par Sony Creative Software). Sous Ubuntu, je n'ai guère trouvé d'équivalent libre.

Pour le montage DV, il y avait bien Kino. Mais l'interface, originale, nécessitait de s'y coller un peu, et comportait son lot de rigidités. Il m'a tout de même dépanné.

En réalité, depuis de nombreuses années (d'aussi loin que je me souvienne), je place tous mes espoirs sur Pitivi (qui s'écrivait alors PiTiVi). Et, un peu comme le running gag qui consiste à prédire chaque année pour la suivante « l'avènement de Linux sur le desktop », j'ai souvent (et très sérieusement) annoncé sur ce blogue la sortie prochaine de La Version Aboutie de Pitivi...

Heureuse coïncidence : cette fameuse version a fini par sortir à temps pour cet anniversaire !

Debian après Ubuntu, mais toujours fidèle à GNOME

Finalement la direction philisophique prise par Ubuntu ne me convenait plus vraiment, et je suis passé à Debian vers 2010/2011 (version Sid sur mon PC fixe ; version Stable sur mon netbook).

Avec une constante (outre qu'il s'agit de la même base : Ubuntu descendant de Debian) : l'environnement de bureau GNOME. En version 2 d'abord (et ce fut pour moi un coup de foudre, impressionné que j'étais par l'esthétisme et la cohérence du bureau, surtout venant d'un environnement Windows au sein duquel chaque interface logicielle semblait n'avoir d'autre but que de se distinguer autant que possible des autres), puis en version 3 (que j'utilise donc actuellement).

Dans le rétroviseur

Quels changements en 10 ans ? Et bien les distributions GNU/Linux se sont dotées avec GStreamer d'une base multimédia capable d'à peu près tout (dé)coder, PulseAudio a remis un peu d'ordre dans la pile audio de Linux, les pilotes graphiques en version libre font dorénavant le job, ext4 a remplacé ext3 comme système de fichiers par défaut dans les distributions, LibreOffice a permis d'offrir une suite bureautique d'une qualité qu'OpenOffice.org était bien en peine d'atteindre, Firefox fait toujours la course à l'excellence technologique et fournit en outre à présent (enfin!) à ses utilisateurs des contre-mesures au pistage, l'empoisonnante question de la prise en charge de Flash sur GNU/Linux est sur le point d'appartenir au passé, systemd a supplanté System V comme système d'init...

Prochaines étapes

Wayland est sur le point de remplacer le vénérable serveur graphique X.Org dans nos distributions, avec des gains attendus en termes de fluidité et de sécurité (voire de performance et d'économie d'énergie). D'ailleurs, j'écris actuellement ce billet depuis une session Wayland de GNOME 3.18.2.

Btrfs, qui se veut le successeur d'ext4, parviendra t-il à faire oublier ce dernier ?

De gros changements en cours dans GNOME, avec notamment l'objectif de proposer un environnement applicatif indépendant des distributions, et aussi d'isoler les applications (sandboxing).

Pitivi 1.0 !

Merci

Merci à toute la communauté du logiciel libre, grâce à laquelle je n'ai pas à choisir entre le confort et la liberté :)

5 commentaires

#1  - Cascador a dit :

Joyeux anniversaire et longue vie sous GNU/Linux !

Répondre
#2  - eneiluj a dit :

Hey how,

As-tu déjà essayé kdenlive pour le montage video ? Il est bien plus fourni en fonctionnalités que Pitivi.

Ça doit faire 10 ans sous GNU/Linux pour moi aussi. Que du bonheur. J'ai assez rapidement abandonné Gnome et autre gestionnaire de bureau "moderne" (de plus en plus complexes, rigides, clickodromesques et proches de windows) pour utiliser un des gestionnaires carrément futuristes (exagération volontaire) pour qui se fout de l'esthétique et veut un truc qui fait juste son job et le fait bien : Fluxbox.

Pour revenir à la vidéo, les softs comme ffmpeg, handbrake, mpv, mkvtoolnix etc... ont contribué à rendre mon aventure GNU/Linux plus agréable et riche.

Dans le rétroviseur, j'ajouterais les progrès impressionnants des systèmes de virtualisation comme Virtualbox et OpenVZ/LXC.

Impossible de lister tous les projets libres qui permettent au grand public de se lancer dans des domaines comme l'hébergement de service, le traitement d'image, de vidéo etc...

Vive la diversité et la GPL !

Répondre
#3  - alterlibriste a dit :

Dans quelques mois, cela fera aussi 10 ans pour moi, car c'est en mars 2006 que j'ai acheté une carte nVidia qui m'a permis d'installer une Ubuntu sans trop de problème. Et full Debian depuis plus de deux ans maintenant.
Finalement, on a un peu le même parcours mais on a déjà eu l'occasion d'en discuter...

Répondre
#4  - antistress a dit :

Merci les gars :)

@eneiluj : kdenlive j'ai pas pu me résoudre à l'utiliser à cause de son interface typiquement kde, mais il est 2nd sur ma liste après Pitivi... Par contre Pitivi m'offre déjà toutes les fonctions dont j'ai besoin : montage cut et trim, fondus vidéos, courbes de son, titrage... Et, depuis la 0.95, la stabilité :)

@alterlibriste : j'attends ton billet ;)

Répondre
#5  - sytoka a dit :

Bon anniversaire ! Je fêterais de mon coté mes 20 ans de GNU/Linux en septembre prochain ;-)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la quatrième lettre du mot dpwjpw ?