Pas d'URL masquée SVP

Rédigé par antistress le 14 avril 2010 - 14 commentaires

Personne portant un masque de Batman

Je viens de modérer (légèrement) le commentaire d'un lecteur qui avait inclus une URL dite « raccourcie » mais que je qualifierais plutôt de « masquée ».

Les microblogueurs ont pris l'habitude de raccourcir les URL au moyen d'un service dédié (TinyURL, bit.ly ou autre), la plupart des services de microblogage n'autorisant que des messages courts (140 caractères pour le service le plus connu, ceci pour des raisons historiques de compatibilité avec les SMS).

Schématiquement, le raccourcissement d'URL est la combinaison de deux services : un service de génération d'adresses raccourcies à partir d'adresses complètes, et un service de redirection d'URL.

Outre que la taille des commentaires du blogue ne connaît pas cette limite et donc ne justifie pas le recours à de tels services, je n'apprécie pas de devoir cliquer sur un lien pour connaître la véritable adresse. Ce n'est certes pas une garantie à toute épreuve, mais les adresses Web ont une signification et connaître la véritable adresse du site de destination permet de savoir un minimum où on mets les pieds et à qui on a affaire. A l'inverse, les adresses raccourcies sont parfaitement opaques a priori.

Autre problème : par cette technique, un intermédiaire centralisateur s'immisce dans la relation client-serveur qui fonde Internet : cela fragilise Internet en tant que réseau acentré. Et puis je ne vois pas pourquoi cet intermédiaire se mêle de ça et pourquoi il devrait savoir sur quels sites je me rends.

J'ai donc remplacé l'adresse abrégée par l'adresse véritable dans le commentaire en question pour éviter à mes lecteurs de rentrer dans ce mécanisme aussi inutile que nuisible.

S'il vous plaît, pour toutes ces raisons, n'utilisez pas d'URL raccourcies.

14 commentaires

#1  - Thomas Tourlourat a dit :

Voici un excellent article de Bortzmeyer qui explique le pourquoi du comment :
http://www.bortzmeyer.org/probleme-raccourcisseurs-urls.html

Répondre
#2  - baloo a dit :

Mon commentaire sera inutile, mais je soutiens à fond cet article! Et si demain cet intermédiare ferme, que deviennent ces url?

Répondre
#3  - Christophe-Marie a dit :

À ce propos : http://linuxfr.org/~Julien04/29612.html

Répondre
#4  - nicolas a dit :

Complètement d'accord, ca va à l'encontre du système décentralisé d'internet. C'est donc totalement dangereux.

Répondre
#5  - LuD-up a dit :

J'avais mit ce raccourci pour voir si tu avais confiance en moi. :P

Plus sérieusement, je ne m'étais pas penché sur la question de la centralisation et m'étais plutôt inquiété du fait que certains utilisent cette astuce comme un nouveau moyen de virusser(?) des ordinateurs. Étant sous Linux, ça ne m'inquiétais donc pas.:-'

Merci donc de soulever ce problème et me remettre dans le droit chemin. :-)

Répondre
#6  - ktr a dit :

+1
à mort les miniliens.

Répondre
#7  - Pois a dit :

Et surtout c'est dangereux, les admins du bugtracker de la fondation mozilla en savent qque chose.

Répondre
#8  - ikeluther a dit :

Très intéressant!
Je n'avais pas vu ça sous cet angle, je m'auto corrigerai à l'avenir.

Répondre
#9  - Philippe a dit :

Oui les URL raccourci c'est mal. Mais certains usages les rendent difficilement contournable. Je parle du microblogging bien sûr. Dans cet article http://philippe.scoffoni.net/reduction-url-10-logiciels-open-source-pour-faire-votre-propre-service/
je donnais comme solution l'utilisation de son propre service de raccourcissage d'URL. Évidement/malheureusement ce n'est pas à la portée de tout le monde. Dans l'article je donnais un lien vers celui-ci qui recensaient 9 solutions libres. http://www.2expertsdesign.com/2009/10/10/free-url-shortening-scripts

Répondre
#10  - Adam a dit :

Dans le billet et les commentaires il est question de réseau acentré, toussa, mais je m'aperçois que l'image illustrant le billet est hébergée sur flickr, un service "centralisateur", qui peut décider de la supprimer et de fermer le compte de cet utilisateur n'importe quand et sous n'importe quel pretexte.

Répondre
#11  - plf a dit :

@Thomas Tourlourat : indispensable cet artcle, d'autant que Stéphane Bortzmeyer en profite pour répertorier les moyens de « rallonger » ces cochonneries d'URL « raccourcis » - dont trois extensions pour Mozilla Firefox (LongURL Mobile Expander, Long URL Please et UntinyFox).

Répondre
#12  - plf a dit :

Voir également ce récent billet sur BlogZiNet :
http://blogzinet.free.fr/blog/index.php?post/2010/05/09/Obtenir-l-URL-réelle-des-URL-courtes
Et hop, encore trois extensions pour Mozilla Firefox (TheRealURL, TinyTitle et Url Expander).

Répondre
#13  - antistress a dit :

Adam : bien d'accord avec toi mais note que je ne suis pas l'auteur de l'image..!
A noter que la version réduite qui illustre ce billet est hébergée par mes propres moyens (chez un hébergeur associatif ; ça vaut certes pas l'auto-hébergement mais c'est un progrès)

Répondre
#14  - antistress a dit :

Un billet d'actualité intéressant sur la question des raccourcisseurs d'URL : http://royal.pingdom.com/2010/09/22/is-the-web-heading-toward-redirect-hell/ (traduction ici : http://www.framablog.org/index.php/post/2010/10/31/le-controle-des-redirections )

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.