Firefox 4 : synchronisation des données intégrée (première partie)

Firefox en chantier

Aujourd'hui nous disposons de plusieurs périphériques pour accéder à l'internet. Nous avons le plus souvent un ordinateur au travail et un à la maison. Il y a aussi maintenant un téléphone ou une tablette numérique qui peuvent être utilisés pour naviguer sur l'internet. Mais tout cela nous pose, à nous utilisateur, un problème : comment avoir accès sur chacun de nos périphériques internet à tous nos sites favoris, comptes et mots de passe ou même à cette page intéressante que nous avions trouvé la veille ? Firefox, comme ses concurrents, propose bien par défaut de pouvoir enregistrer ces informations (favoris, mots de passe, historique de navigation). Mais quand est-il par exemple quand le mot de passe tant voulu se trouve à la maison et que nous sommes au travail ? Ou que tout simplement nous venons d'acheter une tablette numérique et sommes désireux de consulter nos sites favoris depuis ce périphérique.

Si seulement nos données pouvaient être synchronisées entre nos différents périphériques. Ainsi quand nous créons un nouveau compte ou modifions le mot de passe d'un compte existant, le changement serait répercuté sur les autres périphériques. Et il en irait de même pour nos favoris, notre historique de navigation, etc.

Synchronisation d'onglets

Comment une telle synchronisation pourrait fonctionner ? Il existe plusieurs solutions possible comme par exemple de pair-à-pair (ou peer-to-peer en anglais) ou client-serveur.

La première solution est séduisante car elle n'impliquerait aucun intermédiaire, mais une connexion directe entre deux périphériques que nous posséderions, elle a toutefois un désavantage qui est qu'au moins un de nos périphériques doit rester constamment allumé et connecté au réseau, sinon la synchronisation n'est plus possible.

La deuxième solution offre plus de flexibilité. Dès qu'un de nos périphériques est connecté, il se synchronise avec un serveur accessible en ligne. Ainsi, il n'est pas nécessaire d'avoir constamment allumé une de nos machines. Et c'est une solution très à la mode en ce moment sous le nom d'informatique dans les nuages (ou cloud computing).

Une telle technologie est alléchante mais elle pose un risque pour la vie privée de ses utilisateurs, car les données qui vont être synchronisées sont très privées. Elles contiennent nos historiques de navigation, nos comptes internet, nos habitudes de surf, etc. Ce sont des données très très sensibles. Les mettre à disposition d'un serveur n'est donc pas sans risque :

  • risque d'indiscrétion de l'organisation qui héberge le serveur ;
  • risque d'indiscrétion d'un des personnels qui gère le serveur (matériel et/ou logiciel) ;
  • risque de vol de nos données si le service venait à être compromis par un tiers.

Mozilla Firefox Sync, la solution pour synchroniser vos données

Mozilla a décidé d'intégrer un système de synchronisation à Firefox pour la prochaine version de son navigateur internet phare. Nombre d'entre-nous utilisons déjà ce système sous le nom de Firefox Sync (anciennement Weave), une extension pour Firefox 3.6. Cette technologie est également disponible pour des périphériques ne disposant pas de Firefox comme l'iPhone d'Apple, pour cette plateforme, le système de Mozilla s'appelle Firefox Home.

Écran de présentation de Firefox Sync

Quelle solution la fondation Mozilla a-t'elle choisi et comment répond-elle au besoin de la confidentialité des données et du respect de la vie privée ?

Techniquement parlant, Mozilla utilise la solution du client-serveur. Cela offre à l'utilisateur plus de flexibilité. Et Mozilla a répondu à l'attente des utilisateurs concernant la confidentialité des données. A la différence de nombreux autres services de synchronisation, Firefox Sync nécessite un compte ce qui comprend une adresse de courriel et un mot de passe, et requiert en plus un deuxième mot de passe. Ce deuxième mot de passe reste local à notre machine et ne sert qu'à chiffrer nos données avant qu'elles ne soient transmises aux serveurs de Mozilla. Ainsi, nos données sont techniquement garanties de n'être déchiffrables que par nous sur nos postes clients.

Accès par le menu de Firefox

Et pour les plus paranoïaques d'entre nous qui souhaiteraient tout contrôler, Mozilla offre la possibilité de créer notre propre serveur de synchronisation. Vous avez une machine constamment allumée et branchée sur l'internet ? Vous pouvez y installer un serveur de synchronisation pour Firefox Sync et configurer tous vos clients pour qu'ils ne passent que par ce serveur. Ainsi vos données restent hébergées chez vous.

Maintenant que nous nous sommes rassurés sur la solution technique et que celle-ci réponde bien au besoin de confidentialité et de synchronisation. Nous allons voir quelle expérience utilisateur nous est offerte. Pour ceux ayant déjà installé l'extension Firefox, vous vous apercevrez que l'interface utilisateur expose moins d'information à l'utilisateur final. La raison en est simple : ça marche (it just works) ! Inutile donc de vous ennuyer avec cette information ;-)

Les seules modification à l'interface utilisateur sont une entrée de menu Onglets d'autres ordinateurs dans le menu Historique. Et la possibilité de forcer manuellement une synchronisation dans le menu Outils avec l'entrée Synchroniser maintenant.

Qu'est-ce qui est synchronisé

La synchronisation s'effectue sur les données suivantes de l'utilisateur :

  • Les favoris ou marque-pages,
  • Les comptes et mots de passe,
  • Les préférences de Firefox,
  • l'historique de navigation,
  • les onglets.

Si dans le cas des favoris, des comptes et de l'historique, la synchronisation est complète (on a bien la même chose sur deux Firefox synchronisés), les préférences sont synchronisées partiellement, notamment le répertoire de téléchargements ou les applications servant à ouvrir un type de données (onglet Applications des Préférences de Firefox). Ceci ce comprend car entre un périphérique portable (téléphone) et un ordinateur de bureau, ces préférences ne sont pas identiques. Les onglets aussi ne sont pas synchronisés comme les autres, ce qui permet d'avoir un ensemble d'onglets différents, adaptés à chaque machine. Par contre, ils sont synchronisés dans le sens où l'utilisateur peut accéder à la liste des onglets actuellement ouvert sur un autre périphérique.

Lire la suite : Firefox 4 : synchronisation des données intégrée (deuxième partie)

Ce billet en deux parties qui a été commis par Jean-Christophe Berthon – merci à lui – fait partie d'une série de billets destinée à présenter les changements prévus dans la version 4 de Firefox (à venir).

Précédents billets :


L'illustration en tête de ce billet est une composition réalisée sous licence CC BY-SA par Jean-Christophe Berthon à partir d'éléments provenant d'openclipart.org (les logos proviennent de Mozilla).

4 commentaires

#1 dimanche 24 octobre 2010 @ 08:30 Antoine a dit :

Bonjour, merci pour ce billet. Une extension, syncplaces, un peu méconnue, permet déjà de synchroniser les favoris, les mots de passe, etc sur un serveur que l'on maîtrise totalement (serveur ftp, serveur webdav), synchronisation partielle/totale, automatisable, chiffrement possible. Et de surcroît l'auteur est très attentif aux retours d'expérience et aux remarques des utilisateurs :

La page de syncplaces :

* chez l'auteur :
http://www.andyhalford.com/syncplaces/index.html

* chez amo :
https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/8426/

#2 dimanche 24 octobre 2010 @ 12:02 antistress a dit :

@ Antoine : intéressant, merci pour l'info. En plus je vois que c'est sous licence libre MPL.
Mais cette extension a t-elle encore un intérêt avec l'intégration de Sync dans Firefox ?

#3 dimanche 24 octobre 2010 @ 17:54 Antoine a dit :

@Antistress : you are welcome. Syncplaces permet d'automatiser la synchronisation (démarrage de FF, heure donnée), de créer des profils avec possibilité de fusion (par ex. favoris bureau (au bureau), favoris bureau+perso (à la maison)). Et puis, on touche à quelque chose de très sensible (favoris, mots de passe), je préfère m'appuyer sur un outil tiers.

#4 dimanche 24 octobre 2010 @ 20:03 antistress a dit :

@ Antoine : Les deux sont des tiers pour ma part et je n'en connais personnellement aucun des deux ! Reste que Mozilla peut être jugée sur ses actes dont elle n'a pas à rougir

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la dernière lettre du mot aashb ? :