Mes parents sous Debian

Rédigé par antistress le 04 janvier 2013 (mis à jour le 25 juillet 2019) - 27 commentaires

Wheezy parmi les cadeaux de Noël

Comme vous le savez, mes parents ont bénéficié d'une mise à jour matérielle suite à la mise à jour de mon propre PC.

Précédemment mes parents étaient sous Ubuntu 10.04 LTS Lucid Lynx puisque à l'époque j'utilisais moi-même Ubuntu (c'est plus simple d'avoir un même système d'exploitation quand on gère plusieurs machines).

Afin de bénéficier (si, si, c'est le mot approprié) de GNOME 3, et pour rester sur un rythme « long » proche des LTS, je les ai fait passer sous Debian 7 Wheezy (certes pas encore finalisé). J'utilise moi-même Debian Sid.

Par ailleurs, ils ont gardé Windows XP en dual boot pour pouvoir utiliser le logiciel de mise à jour de leur avertisseur de radar Inforad.

Dans un premier temps j'avais pensé utiliser la nouvelle application Machines (en anglais : Boxes, basée sur KVM) pour faire tourner Windows XP dans une machine virtuelle, mais il manque au processeur Intel Core 2 Duo E7200 la technologie de virtualisation VT-x, indispensable à Machines. J'en perçois seulement maintenant l’intérêt :-/

J'aurais pu essayer de faire marcher l’exécutable Inforad avec Wine mais je ne l'ai jamais utilisé et au final c'était plus simple pour moi de réaliser un classique dual boot.

Nous allons voir comment : installer Debian et adapter le système aux besoins de mes parents.

Depuis la première mouture de ce billet, le système de mes parents a été mis à jour vers Debian 8 Jessie (qui embrasse Systemd ) puis Debian 9 Stretch et Debian 10 Buster (qui fonctionne avec GNOME-Wayland). Tout ce que contient ce billet est applicable à Debian 10 Buster.

Installer Debian

L'installateur est à récupérer ici (pour installer la dernière version stable parue) ou (pour installer la prochaine version avant qu'elle soit finalisée) : dans tous les cas, choisissez le CD-1, en version amd64 pour du 64 bits ou i386 pour du 32 bits. Le fichier est à copier ensuite sur une clé USB, par exemple à l'aide de UNetbootin ou simplement de GNOME Disques.

J'ai d'abord installé Windows XP et ses mises à jour avant de lancer l'installateur Debian, toujours aussi clair.

J'ai laissé 15 Go pour Windows, 2 Go pour le swap, 25 Go (j'ai prévu large) pour / et le reste pour le /home, le tout en ext4 avec l'attribut noatime comme il se doit, s'agissant d'une unité SSD.

Paramétrage du système

En vrac, il s'agit de :

  • Configurer le tableau de bord pour afficher la date à côté de l'heure
  • Afficher un raccourci vers les dossiers personnels dans le tableau de bord
  • Activer le verrouillage du pavé numérique au démarrage
  • Configurer la connexion automatique au démarrage (autologin)
  • Désactiver le verrouillage de l'écran
  • Mettre à jour le microcode du CPU Intel
  • Autoriser le montage automatique des partitions NTFS
  • Supprimer tous les popups dans Firefox et les rediriger vers les onglets
  • Désinstaller le greffon iTunes Application Detector pour Firefox (greffon installé par Rhythmbox qui est inutile sur cette configuration)
  • Installer quelques extensions appropriées pour Firefox
  • Créer des modèles de documents
  • Alléger LibreOffice
  • Installer les polices privilégiées par LibreOffice et quelques utilitaires (Déjà Dup, Brasero)
  • Supprimer les avertissements de mises à jour logicielles disponibles
  • Installer les pilotes de l'imprimante-scanner Canon MG4250

Configurer le tableau de bord pour afficher la date à côté de l'heure :

Le réglage est disponible dans GNOME Tweak Tool (onglet « Barre supérieure »), qui permet aussi d'afficher les numéros des semaines dans le calendrier :)

Afficher un raccourci vers les dossiers personnels dans le tableau de bord :

Installer l'extension « Places Status Indicator » pour GNOME Shell (NB : cette extension fait partie de l'expérience GNOME Classique).

Activer le verrouillage du pavé numérique au démarrage

Installer le paquet numlockx.

Configurer la connexion automatique au démarrage (autologin) :

Dans « Paramètres système », « Utilisateurs », activer « Connexion automatique ».

Désactiver le verrouillage de l'écran :

Dans « Paramètres système », « Confidentialité », désactiver l'option « Verrouillage de l'écran ».

Mettre à jour le microcode du CPU Intel

Pour vérifier la version du microcode du CPU : cat /proc/cpuinfo | grep -i microcode.
Pour le mettre à jour : installer le paquet intel-microcode puis redémarrer la machine.

Autoriser le montage automatique des partitions NTFS

Installer le paquet « ntfs-config ».

Supprimer tous les popups dans Firefox et les rediriger vers les onglets :

Dans la barre d'adresse, entrer « about:config » et régler la valeur de la clé « browser.link.open_newwindow.restriction » sur « 0 ».

Désinstaller le greffon iTunes Application Detector pour Firefox

Il suffit de supprimer le fichier librhythmbox-itms-detection-plugin.so situé dans le répertoire /usr/lib/mozilla/plugins/. Une simple commande pour cela : # rm /usr/lib/mozilla/plugins/librhythmbox-itms-detection-plugin.so.

Installer quelques extensions appropriées pour Firefox

  • Pour pouvoir installer des extensions pour le Shell depuis le navigateur, il vous faut d'abord installer cette extension pour Firefox (Debian 10 Buster inclut déjà le connecteur natif évoqué dans ce billet) ;
  • Faciliter la prise en main du navigateur : Speed Dial (Lite) (sous la licence libre MPL) permet d'afficher au lancement du navigateur un choix de sites sous la forme de miniatures ;
  • Faire prendre conscience de l'ampleur du pistage des internautes avec Lightbeam (il s'agit d'une extension officielle, donc sous la licence libre MPL) ;
  • Limiter le pistage avec HTTPS Everywhere (sous la licence libre GNU GPL) et Decentreleyes dont je parle dans ce billet (sous la licence libre MPL) (permettant en prime d'économiser de la bande passante et ainsi de gagner en vitesse d'affichage) ;
  • Faciliter l'usage de multiples moteurs de recherches thématiques avec Simple Context Search (sous la licence libre MPL) (j'en parle dans ce billet) ;
  • Ajouter le moteur de recherche StartPage et en faire le moteur par défaut (mais vous pouvez tout aussi bien préférer Qwant, déjà préinstallé, et qu'il suffira de sélectionner comme moteur par défaut dans les préférences de Firefox).

Créer des modèles de documents

C'est tout simple, en procédant comme indiqué ici.

Alléger LibreOffice

Lancez l'interface générale de LibreOffice et décochez « Utiliser un environnement d'exécution Java » dans Outils > Options > Avancé.

Installer les polices privilégiées par LibreOffice et quelques utilitaires (Déjà Dup, Brasero)

Pour les polices à installer, voir ce billet dédié.

J'installe également les paquets deja-dup et brasero (respectivement pour faire des sauvegardes et graver des CD/DVD).

Supprimer les avertissements de mises à jour logicielles disponibles

Puisque je me charge moi-même de la maintenance de cette machine, il est inutile d'ennuyer l’utilisateur avec des messages avertissant de la disponibilité de mises à jour. lancer le logiciel « Softwares & Updates » et dans l'onglet « Updates », régler l'option « Automatically check for updates » sur « Never ».

Mais on pourrait tout aussi bien configurer les mises à jour pour qu'elles se fassent 1°) automatiquement et 2°) régulièrement (par exemple tous les quinze jours), de façon à ne rien avoir à gérer...

Installer les pilotes de l'imprimante-scanner Canon MG4250

Il suffit d'installer le paquet cups-backend-bjnp : magique !

Toujours avoir la dernière version de Firefox

Debian offre par défaut la version ESR de Firefox (celle généralement utilisée en entreprise), ainsi que toutes ses mises à jour, même majeures.

Cependant le rythme de sortie des versions majeures ESR est par principe sept fois plus lent que celui des versions standard (celles destinées au grand public). Si vous préférez bénéficier de la dernière version du navigateur et que vous êtes un utilisateur expérimenté de Debian, vous pouvez installer la version standard depuis le dépôt Debian unstable main.

Auquel cas ajouter la ligne deb http://http.debian.net/debian unstable main à votre fichier /etc/apt/sources.list, et ajouter ces règles de pinning à votre fichier /etc/apt/preferences :
Package: *
Pin: release a=unstable
Pin-Priority: 50

L'installation se fera alors avec la commande sudo apt update && sudo apt install -t unstable firefox.

Vous compléterez l'installation avec l'extension Français Language Pack pour Firefox.

27 commentaires

#1  - nom a dit :

L'avantage de de la fameuse ligne de commande réside entre autre dans le fait de pouvoir justement gérer différents environnements, donc bon, surtout de ubuntu a debian....

Virtualisation: t'as essayé VirtualBox? (je sais pas si il faut aussi le VT truc ca m'étonnerait)

«Supprimer tous les popups dans Firefox/Iceweasel et les rediriger vers les onglets»

???


Gnome 3 c'est de la merde.

Répondre
#2  - Pakal a dit :

Bonjour,
en lisant le partitionnement, je devine que WinXP est aussi sur le ssd, et là je suis intéressé par la manip, car je n'ai pas réussit à posé XP sur un ssd sans écran bleu. Merci.

Répondre
#3  - antistress a dit :

@nom : si tu as des popups résiduelles sous Firefox, utilise ce paramètre et tu n'en auras plus du tout.
http://kb.mozillazine.org/Browser.link.open_newwindow.restriction

@Pakal : oui, WinXP installé sur SSD depuis le CD sans soucis, puis ajout du Service Pack, puis partitionnement/installation de Debian

Répondre
#4  - Sinma a dit :

> gsettings set org.gnome.shell.clock show-date true

On ne peut pas faire ça en graphique? Ou c'ert jurte parce que c'est plus rapide?

> Revenir à l'ancien comportement de la touche supprimer :

Et quel est le nouveau?

> Lancez dconf-editor
> Activez la clef « can-change-accels » dans org.gnome.desktop.interface
>Ouvrez Nautilus et sélectionner n'importe quel fichier
>Allez dans « Édition », survolez l'option « Mettre à la corbeille » et appuyez deux fois sur la touche [Suppr]
>Désactivez la clef « can-change-accels » dans org.gnome.desktop.interface

O_o il faut vraiment faire tout ça? Je sais que c'est bien plus simple sous KDE, mais maintenant que j'y pense ça doit être un peu le même genre de choses sous XFCE.

P.-S.: l'antispam m'empêche de publier depuis la version mobile…

Répondre
#5  - antistress a dit :

@Sinma
1. On ne peut pas faire ça en graphique, en effet.
2. "L'équipe de GNOME a voulu uniformiser les actions sur les fichiers. De ce fait pour supprimer un fichier, il faut passer par [Ctrl]+[Suppr], ce qui est uniforme avec les [Ctrl]+[v], [Ctrl]+[x], [Ctrl]+[c], etc."
3. Hélàs

Pour l'antispam, quel est le pb exactement ?

Répondre
#6  - Sinma a dit :

@antistress:
1. Si en fait on peut le faire en graphique, tu vas dans dconf-editor, org → gnome → shell → clock et tu coches show-date. Bon c'est quand même plus long (et c'est surtout chiant qu'on soit obligé de passer par dconf-editor pour ne pas dire un crime.
2. C'est pas con, encore une fois dommage que ça ne soit pas facilement réglable pour ceux qui n'aiment pas. Et heureusement que tu me le dit, sinon j'aurais perdu du temps à comprendre pourquoi cette touche supprimer ne marche pas! (je resteste gnome-shell pour voir ce qui a bougé depuis la dernière fois que je l'ai testé)
3. Du coup, tu peux faire:
gsettings set org.gnome.desktop.interface true
et
gsettings set org.gnome.desktop.interface false
Au lieu de le faire via l'interface graphique (je ne sais pas si c'est plus court).

P.-S.: on me dit systématiquement que j'ai mal rempli le captcha, j'ai abandonné au bout de 4 tentatives.

Répondre
#7  - antistress a dit :

@Sinma
1. Tu as raison (dans mon esprit ce n'est pas vraiment ce que j'appelle une interface graphique, je pensais plus à un truc ergonomique comme Paramètres Système)
3. Oui, c'est plus rapide je vais modifier le billet merci

Je vais regarder ça à l'occasion, merci

Répondre
#8  - Captain Posix a dit :

Un petit message pour te souhaiter une bonne année, et puis te dire que j'ai laissé tomber ubuntu pour Debian (on s'en fout carrément mais comme le post parle de Debian...).

Répondre
#9  - antistress a dit :

@ Captain Posix : bonne année à toi aussi ! T'as remarqué que c'était plus vif ? Sur mon netbook, du temps de GNOME 2.30 ça m'avait frappé

Répondre
#10  - Captain Posix a dit :

Ben si ça va beaucoup plus vite...Mais ça faisait aussi partie des raisons pour lesquelles je désinstallait Ubuntu, il était devenu lent à mort... Maintenant je profite... Et note bien, le petit soft vrms me dit que l'ami Richard S serait fier de moi car 100% de packet libres :-)

Répondre
#11  - antistress a dit :

@Captain Posix : Debian ça pulse comme dirait ltp ;-)

Répondre
#12  - yann a dit :

"J'aurais pu essayer de faire marcher l’exécutable Inforad avec Wine..."

Vu que les inforad que j'ai pu tester sont vus du système comme un adaptateur serial-usb (on voit d'ailleurs sous linux les infos NMEA passer à 4800 baud quand on n'est pas en mode update de la BDD radars). Probable que wine et juste un lien ~/.wine/dosdevice/com1 -> /dev/ttyUSBx (X à déterminer d'un dmesg | tail au branchement de l'inforad) suffirait.

Répondre
#13  - Marcel de Yenne a dit :

En fait ,je n'était pas au courant pour tes parents. Bravo...

Répondre
#14  - antistress a dit :

@yann : j'ai rien compris, mais pour l'instant, avec le dual boot, ça marche pour mon père. Mon second choix aurait été Machine qui devrait être aussi simple que le dual boot, mais le CPU ne le gère pas.
Au final je suis content qu'il ait un dual boot : j'ai des disques durs externes en NTFS mal gérés par mon adaptateur TNT qui créé des corruptions. Quand ça arrive, je vais lancer un chkdsk /f chez lui. Il faut que je prenne le temps de les mettre en Fat pour être tranquille

Répondre
#15  - antistress a dit :

@Sinma : J'ai mis à jour le thème du blogue et testé sa version mobile avec l'extension "User Agent Switcher" pour Firefox, normalement ça marche maintenant. Désolé pour la gène occasionnée.

Répondre
#16  - yann a dit :

@antistress:
Sous Linux, les adaptateurs série/usb (ce genre de truc: http://www.ldlc.com/fiche/PB00022523.html) sont en général reconnus automatiquement par le module noyau serial-usb sans rien installer.

Ensuite, il suffit de lier le device (vu come un /dev/ttyUSBn) à un comN pour qu'il soit visible par Wine et les soft windows qui tournent dessous.

Par exemple, sous ~/.wine/dosdevices j'ai crée ces liens:

~/.wine/dosdevices$ ls -al com*
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-06 18:32 com1 -> /dev/ttyUSB0
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-07 10:00 com2 -> /dev/ttyUSB1
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-07 10:00 com3 -> /dev/ttyUSB2
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-07 10:00 com4 -> /dev/ttyUSB3
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-07 10:01 com5 -> /dev/ttyUSB4
lrwxrwxrwx 1 yann yann 12 2012-08-07 10:01 com6 -> /dev/ttyUSB5

Dès qu'un serial-usb est connecté j'ai un com qui réponds pour wine.

Sur certaines versions de Wine (telle celle fournie avec ma 10.04, avant de passer Debian devant les dérives d'Ubuntu comme beaucoup de monde dès que la 7.0 finale sera sortie, ce qui devrait coincider avec la fin de support en Avril), il faut parfois en plus rajouter des infos dans le fichier "registre" windows de wine pour l'utilisateur concerné:
~/.wine/system.reg

J'ajoute une section:
[HARDWARE\\DEVICEMAP\\SERIALCOMM] 1131331688
"COM1"="COM1"
"COM2"="COM2"
"COM3"="COM3"
"COM4"="COM4"
"COM5"="COM5"
"COM6"="COM6"

au debut, juste sous le #arch=...

Ensuite, Inforad Manager detecte le pseudo USB et se lance.

Dommage de garder un double boot juste pour cela.

S'il y a d'autres subtilites pour une version plus récente de Wine, sur le site on trouve des infos pour la configuration des ports série.

Note que ce soft est également assez bidouillable par ailleurs, par exemple pour le rendre totalement offline. Précaution assez utile quand on a pris le temps de décortiquer un peu le fonctionnement, posant de sérieux pb de sécurité potentiels.

Répondre
#17  - antistress a dit :

@yann : même pas, c'est déjà de l'USB son appareil !
Pour info, j'ai testé Machines/Boxes sur ma machine (qui a le CPU ad hoc) : impossible de lancer Windows XP, je suis grave déçu car l'approche "Virtualisation simplissime" m'attirait bien pour essayer, plus que Wine ou un dual boot sur ma machine. Je suis déçu, déçu, déçu...

Répondre
#18  - yann a dit :

Je le sais que c'est de l'USB. Sauf que c'est vu du système comme un adaptateur série.

Sans doute car historiquement les GPS externes pour PC ont utilisé ce type de liaison, compatible avec bcp de soft de cartographie (la norme NMEA leur permettant de dialoguer impose ce type de lien et sa vitesse, 4800 bauds, etc...).

Au delà de l'apparence externe, connecte un inforad à un USB de PC linux et tu auras ceci dans le "dmesg":

****
[10862.808075] usb 3-1: new full speed USB device using uhci_hcd and address 3
[10862.964789] usb 3-1: configuration #1 chosen from 1 choice
[10863.046216] usbcore: registered new interface driver usbserial
[10863.046277] USB Serial support registered for generic
[10863.046367] usbcore: registered new interface driver usbserial_generic
[10863.046372] usbserial: USB Serial Driver core
[10863.052500] USB Serial support registered for pl2303
[10863.052528] pl2303 3-1:1.0: pl2303 converter detected
[10863.063758] usb 3-1: pl2303 converter now attached to ttyUSB0
[10863.063794] usbcore: registered new interface driver pl2303
[10863.063799] pl2303: Prolific PL2303 USB to serial adaptor driver

****

Que ce soit un inforad série K, Série V3/V4 ou Moto etc... tous ceux gérés par inforad manager sont ainsi faits : "USB to serial adaptor", géré par le module noyau usbserial.

D'ou la possibilité, avec un peu de config c'est vrai, de le monter sous Wine afin qu'inforad manager le voit.

Je pense que l'on n'est pas sur la même longueur d'onde, je pense pourtant avoir soigné les explications successives?!

Répondre
#19  - antistress a dit :

@yann : merci c'est très clair mais j'ai pas encore eu l'occasion de tester (le bidule est dans la voiture de mon père) :-)

Répondre
#20  - chocolat_moka a dit :

Peut-etre ce message n'est pas a sa place mais qu'importe.

Depuis ton passage a l'apero du captain, j'ai passe l'ordinateur de ma femme sur debian (je voulais mettre lunbutu mais cela ne fonctionne pas).

Je ne suis pas un connaisseur mais il me suffit largement pour l'utilisation que j'en fais.

Répondre
#21  - antistress a dit :

@chocolat_moka : cool !
La prochaine version de Debian ne devrait pas tarder, son développement se termine mais elle peut déjà être installée sans pb. Tu as installé l'actuelle (6.0 Squeeze) ou la prochaine (7.0 Wheezy) ?

Répondre
#22  - chocolat_moka a dit :

J'ai installe la 6.00 qui fonctionne bien. Et comme c'est juste un pentium m je vais peut-etre le laisser comme cela.

Je cherche juste a installer firefox maintenant.

Répondre
#23  - antistress a dit :

@chocolat_moka : c'est aussi celle que j'ai sur mon mini9 http://libre-ouvert.toile-libre.org/?article48/gnu-linux-debian-6-0-squeeze-sur-netbook-dell-mini-9-inspiron-910 ;-)
ici tu pourras configurer le dépôt et installer les dernières versions de Firefox : http://mozilla.debian.net/

Répondre
#24  - Claire a dit :

Ce qu'il faut pas faire pour faire fonctionner du matos ...

Répondre
#25  - anatolem a dit :

Alors, moi j'ai fait un peu l'inverse de toi puisque j'ai installé Debian Wheezy sur le pc portable de mon fiston et sur le pc de ma dulcinée.
Comme tu le fais remarquer c'est bien plus facile de ne gérer qu'un seul système d'exploitation. Moi je suis passé à "jessie" hier pour le fun.
A pluche.

Répondre
#26  - ghafiki a dit :

bonjour
j ai wheezy,comment tu as fait pour installer :Installer l'extension « Places Status Indicator » pour GNOME Shell.
et merci

Répondre
#27  - antistress a dit :

@ghafiki : chez moi ça marche sous Sid et ça marche chez mes parents sous Wheezy. Essaye une version plus récente depuis git peut être ? https://git.gnome.org/browse/gnome-shell-extensions

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.