Le cinéma geek des années 80 : L'Invasion vient de Mars (1986)

L'invasion vient de Mars (Affiche)

Préambule

Suite à mon billet nostalgique de Noël, j'inaugure une nouvelle rubrique dédiée aux films des années 1980. Étant âgé de 35 ans, ce sont de vraies tranches de mon enfance que je vous propose de partager.

Pour cette rubrique, ma mémoire sera épaulée par l'indispensable Wikipédia.

Introduction

Commençons avec L'Invasion vient de Mars (Invaders from Mars) que je découvre au cinéma en septembre 1986.

1986 est une année faste pour le cinéma, avec des sorties comme Highlander, La Mouche, Le Nom de la Rose, Top Gun et Jean de Florette.

C'est aussi l'année du décès de Daniel Balavoine, de la séparation du groupe Telephone et de la renaissance d'Aerosmith avec le tube Walk This Way.

Mais ce n'est pas le seul tube cette année là, citons (sans ordre particulier) : The Final Countdown (Europe), Say You, Say Me (Lionel Richie), Les démons de minuit (Images), Ouragan (Stéphanie de Monaco), Partenaire Particulier (Partenaire Particulier), Capitaine abandonné (Gold), En rouge et noir (Jeanne Mas), T'en va pas (Elsa), Voyage, voyage (Desireless), Les brunes comptent pas pour des prunes (Lio), Andy (Les Rita Mitsouko), À cause des garçons (À cause des garçons), Toi mon toit (Elli Medeiros), Le parking des anges (Marc Lavoine), et la chanson Les restos du cœur (Les Enfoirés) destinée à soutenir l'association lancée par Coluche un plus tôt.

Côté console, le calme précède la tempête : La NES et la Master System sortiront l'année suivante !

La catastrophe de Tchernobyl, enfin, marque également cette année-là.

J'ai donc 9 ans quand je découvre le film au cinéma. Vingt-cinq ans plus tard j'en garde un souvenir ému et me demande, un peu nerveux, s'il sera à la hauteur de mon souvenir (Ah ! Le mystère que cache cette colline sur l'affiche...).

Le film

Il s'agit d'un film d'horreur américain d'1h40 réalisé par Tobe Hooper (auteur, douze ans plus tôt, de Massacre à la tronçonneuse).

Il fut nominé aux Razzie Awards 1986 du Pire second rôle féminin (injustifié, à mon avis) pour Louise Fletcher (qui joue Mme McKeltch, l'institutrice, et qui jouait précédemment l'infirmière Mildred Ratched dans Vol au-dessus d'un nid de coucou de Miloš Forman, rôle pour lequel elle reçut l'Oscar de la meilleure actrice et un Golden Globe. Elle a aussi joué le docteur Lillian Reynolds dans Brainstorm) et des Pires effets spéciaux (largement justifié, en l'occurrence) pour John Dykstra et Stan Winston (pourtant deux pointures !).

C'est, en fait, un remake des Envahisseurs de la planète rouge (même titre original), réalisé par William Cameron Menzies en 1953 (pas vu).

L’histoire est celle d'un jeune garçon passionné d'astronomie, témoin de l'invasion de sa ville par des aliens qui s'emparent de l'esprit de ses habitants au moyen d'un implant situé dans le cou de leurs victimes.

Le verdict

Avant d'aller plus loin, je dois vous avouer que j'ai deux péchés mignons au cinéma : les films de zombies et les films paranoïaques dans lesquels les gens de votre entourage se transforment sans que leur apparence ne change (les deux catégories ne sont d'ailleurs peut-être pas si éloignées à la réflexion, et un film comme Le Village des damnés – film britannique réalisé par Wolf Rilla en 1960, objet d'un remake par John Carpenter en 1995 – bien que n'appartenant à aucune des deux catégories, développe également des thèmes voisins. Faudrait que je réfléchisse à la question, tiens).

Indubitablement ce film appartient à la seconde catégorie, dans laquelle on trouve par exemple L'Invasion des profanateurs de sépultures, excellent film américain réalisé par Don Siegel en 1956, ou, plus récemment, The Thing réalisé par John Carpenter en 1982 (vous avez peut-être vu son très bon remake, sous couvert de préquelle, sorti l'année dernière avec Matthijs van Heijningen Jr. aux commandes, doté d'excellents effets spéciaux comme le cinéma des dix dernières années ne semblait plus savoir faire. Ou encore l'épisode 8 de la première saison de l'indispensable série TV X-Files nommé « Projet arctique » qui en reprend la trame).

Enfin pas tout à fait, et c'est là que le bât blesse. Car si c'est bien le cas pendant le premier tiers du film auquel j'ai à nouveau pris beaucoup de plaisir (la détresse de l'enfant qui assiste, impuissant, au changement de ses parents, est très bien rendue), ensuite, malheureusement, le film bascule dans une de ces grandes séquences d'action dont raffolent les américains, où l'on envoie la cavalerie (ici l'armée) pour débusquer les aliens (rien que l'année dernière, ceux qui ont vu Cowboys et Envahisseurs ou Super 8 sauront de quoi je parle).

Au final le film pourrait n'être qu'un simple nanar, mais j'ai du mal à ne pas le créditer pour sa première demi-heure. Mon conseil : regardez la première partie qui reste assez bien faite, ça n'est pas plus long qu'un épisode de série TV et il y a quelques scènes d'anthologie, comme celle où l'institutrice est surprise dans l'arrière-classe...

3 commentaires

#1 samedi 07 janvier 2012 @ 15:50 vikin a dit :

Adolescent j'étais très friand de ce genre de films. Mais bien que j'étais en age d'aller le voir lors de sa sortie au cinéma et que la bande-annonce que l'on pouvait voir sur les VHS de location me faisait envie, je ne l'ai jamais regardé.

Ce n'est que l'année dernière que je l'ai trouvé en VHS sur un vide-grenier.

Quelle déception. Comment Tobe Hooper a pu réaliser un film pareil.
Même pour l'époque les effets spéciaux sont minables, les aliens ressemblent à un croisement entre un SkekSès (Dark crystal) et un Critters.

Cela pourrait aller si le scénario tenait la route, mais ce n'est pas le cas.
Comme tu dis les grandes séquences d'action ruinent totalement le film.

Je n'ai pas tenu jusqu'à la fin.

#2 dimanche 09 juin 2013 @ 20:22 jessdadou a dit :

cc, je sais pas pourquoi mais en regardant un film d horreur ces jours ci me suis souvenue d un film ou un jeune garcon voyais une lumiére dans la nuit et que le lendemain matin ses parents etaient différents et qu on reconnaissais les envahisseurs a un truc dans la nuque et puis le titre m ai revenu l invasion viens de mars c ca, j en ai un bon souvenirs j ai 33 ans donc la même époque que toi, je voudrais bien le revoir aurais tu le nom d'un site ou l'on peut le regarder gratuitement ou le télécharger merci

#3 dimanche 09 juin 2013 @ 20:42 antistress a dit :

@jessdadou : hélas je n'en ai pas gardé de copie, désolé :-/

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la dernière lettre du mot yjmv ? :