libertés numériques

Logiciel libre ou projet ouvert ?

Balises de travaux sur la route

La distinction n'est pas toujours facile entre un logiciel libre et un projet ouvert, alors que les deux ne se recoupent pas forcément.

Un logiciel est objectivement libre s'il garantit quatre libertés essentielles à l'utilisateur :

  • la liberté pour l'utilisateur d'exécuter le programme comme il le veut, pour n'importe quel usage ;
  • la liberté pour l'utilisateur d'accéder au code source du programme pour étudier le fonctionnement de ce dernier, et de le modifier pour que le programme effectue ses tâches informatiques comme il le souhaite ;
  • la liberté pour l'utilisateur de redistribuer des copies, donc d'aider son voisin ;
  • la liberté pour l'utilisateur de distribuer aux autres des copies des versions modifiées ; en faisant cela, celui-ci donne à toute la communauté une possibilité de profiter de ses changements.

On voit que, passé les deux premières libertés, qui concernent d'avantage l'utilisateur du programme en tant que tel, les suivantes sont le socle qui doit favoriser la constitution d'une véritable communauté d'utilisateurs.

Lire la suite de Logiciel libre ou projet ouvert ?

Bien choisir sa police, un acte politique ?

Parade d'agents de police

Outre la question des formats de documents (ouverts ou non), celle du type de police de caractères à utiliser (libre ou non) peut aider ou freiner l'interopérabilité.

Microsoft utilise d'ailleurs ces deux leviers pour enfermer autant que possible l'utilisateur dans son écosystème logiciel.

Pour contrecarrer cette manœuvre, LibreOffice intègre dorénavant un jeu de polices libres à destination de l'ensemble des plate-formes sur lesquelles la suite bureautique libre et communautaire (développée sous l'égide de The Document Foundation) s'exécute.

Lire la suite de Bien choisir sa police, un acte politique ?

Soutenez le Libre !

Un playmobil soulevant une chaussure géante

Dans mon bilan de l'année écoulée, je revenais sur mon engagement personnel envers le logiciel libre, que ce soit en temps ou en argent.

À ce dernier sujet, j'écrivais :

Outre ma cotisation annuelle versée à l'April et à FDN, j'ai fait différents dons d'argent ponctuels cette année : à libregraphicsmeeting, Pitivi (donnez aussi !), GNU MediaGoblin et à Replicant (donnez aussi !). Par contre je m'aperçois que ça fait un moment que je n'ai pas donné à Toile Libre, mon hébergeur associatif à prix libre.

Ce billet m'aura été utile à plus d'un titre puisqu'il m'aura permis de me rendre compte de mes oublis.

Lire la suite de Soutenez le Libre !

Google, Apple, Facebook et Amazon : allez tous vous faire

Le mot foutre parodiant le logo Google

J'ai longtemps tergiversé pour savoir par quel service de courriels je pourrais remplacer Gmail : je cherchais un service qui semble pérenne, dont les serveurs seraient en Europe, dont le contrat d'utilisation serait respectueux de la vie privée, etc.

Dans l'attente, et pour faciliter le changement, j'ai déjà abandonné l'interface en ligne Gmail pour un logiciel neutre tournant sur ma machine.

Sauf qu'on ne peut plus attendre.

Sauf que je ne peux plus attendre.

Lire la suite de Google, Apple, Facebook et Amazon : allez tous vous faire

Comment réaliser l'acte 2 du projet Mozilla : l'épineuse question du financement

Tunnel de billets se banque

Dans le précédent billet, j'ai tenté d’analyser la situation à laquelle la fondation Mozilla est actuellement confrontée.

J'en ai conclu que le rapport de force actuel, très favorable à Google, empêche la fondation à l'origine de Firefox de réaliser ses objectifs. J'ai proposé des pistes pour permettre de rééquilibrer le jeu en faveur de l'utilisateur et de l'innovation. Celles-ci dépendent de chacun de nous : utiliser et promouvoir Firefox (versions pour micro-ordinateurs ou pour ordiphones Android et Firefox OS), agir pour une action politique permettant de mettre un terme aux pratiques commerciales abusives de Google sur le marché des navigateurs.

Voilà pour ce que nous pouvons faire.

Je vais à présent m'interroger sur ce que Mozilla peut faire.

Lire la suite de Comment réaliser l'acte 2 du projet Mozilla : l'épineuse question du financement