Gérer les extensions pour GNOME Shell avec Firefox en 2017

Rédigé par antistress le 26 janvier 2017 -

Capture d'écran du site officiel des extensions pour GNOME Shell

Il y a quasiment cinq ans, en même temps que sortait la version 3.4 de GNOME, était inauguré le site extensions.gnome.org qui concrétisait le projet SweetTooth (wiki du projet, article d'explications), soit un logiciel en ligne permettant, à la façon du site addons.mozilla.org ou du magasin d'applications Android, d'installer/désinstaller facilement des extensions pour GNOME Shell.

Jusqu'à présent, un plugin NPAPI était requis pour pouvoir faire fonctionner le site avec un navigateur comme Firefox. Ce qui n'est pas sans inconvénients – j'en vois deux pour ma part :

  • d'une part la technologie des plugins NPAPI, ancienne, est en train d'être abandonnée dans les navigateurs : dès la prochaine version (n°52, prévue pour le 7 mars 2017), Firefox ne les prendra plus en charge (sauf Flash) ;
  • d'autre part les sites web peuvent interroger le navigateur pour obtenir la liste des plugins installés, ce qui dans le cas d'un plugin peu répandu comme celui permettant d’interagir avec le site extensions.gnome.org, augmente très sensiblement les possibilités de pister l'utilisateur à partir de la rareté de sa configuration : technique du fingerprinting, à tester sur le site à visée pédagogique Panopticlick élaboré par The Electronic Frontier Foundation (EFF).

Face à l'arrêt annoncé de la prise en charge des plugins NPAPI par les principaux navigateurs, les développeurs de GNOME ont réalisé une extension permettant d'accéder au site officiel des extensions pour GNOME Shell en remplacement du plugin utilisé jusqu'alors (/usr/lib/mozilla/plugins/libgnome-shell-browser-plugin.so, qui n'est plus nécessaire).

Utilisateurs du bureau GNOME, pensez donc à mettre à jour votre configuration !

L'installation se fait en deux temps : il faut installer le connecteur natif (des paquets sont proposés pour Arch, Debian, Fedora, Gentoo et Ubuntu) et l'extension (en version 8 minimum).

Bénéfice accessoire de ce changement (remplacement d'un plugin par une extension) : vous limitez les possibilités de vous pister par la technique du fingeprinting (n'oubliez pas qu'il existe différentes contre-mesure à cet effet, comme le recours à l'extension User Agent Switcher pour Firefox...).

Les commentaires sont fermés.