L'épanouissement personnel, une « force révolutionnaire »

Rédigé par antistress le 30 octobre 2020 - Aucun commentaire

Monument à la République sur la place de la République à Paris comportant une statue symbolisant la République ou Marianne
Monument à la République

L'épanouissement personnel est une notion au cœur de mon métier de CPE, j'y reviendrai en fin de billet.

Le philosophe Michel Lacroix souligne un point qui m'a paru intéressant : la réalisation de soi – dit autrement : l'épanouissement personnel, l'accomplissement personnel – est une idée contemporaine de la Révolution et un idéal politique.

Il explique dans ce podcast (entre 33min30sec et 39min) :

La révolution française (avec l'abolition des privilèges, qui permet la mobilité sociale) et le romantisme (qui met l'accent sur l'individu) pose les bases de « la réalisation de soi » moderne.

Mais surtout : l'idée de la réalisation de soi n'est pas une idée individualiste, nombriliste et égocentrée, cela va au delà : la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 mentionne cette nécessité pour la société d'apporter à chaque individu les moyens de l'épanouissement affectif, familial, professionnel, culturel, spirituel. Cela veut dire que l'idéal de la réalisation personnelle est un idéal politique.
C'est une espèce de pierre de touche à partir de laquelle je vais juger de la société existante, en posant la question suivante : est-ce que cette société dans laquelle on vit donne à chaque individu les moyens de l'épanouissement ? Est-ce qu'elle donne à chaque enfant, à chaque adolescent, à chaque adulte, dans la vie professionnelle, urbaine, etc. les moyens de l'accomplissement personnel ? Si je peux répondre « oui » à cette question, cela veut dire que la société est bien conformée. Si j'introduis des réserves, a fortiori si je suis obligé de dire « non pas du tout », cela veut dire qu'il y a un déficit grave dans cette société, des lacunes profondes. Et donc l’idéal de la réalisation personnelle devient un outil de réflexion sur la société pour encourager les responsables politiques, les intellectuels… tous ceux qui réfléchissent à la bonne ordonnance de la société, à essayer de penser une société différente, plus propice qu'elle ne l'est à la réalisation de soi.
La réalisation de soi, c'est une force révolutionnaire.

Je termine avec deux extraits :

Article 26 de la Déclaration universelle des droits de l'homme : Toute personne a droit à l'éducation. [...] L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Circulaire n° 2015-139 du 10 août 2015 relative aux missions des conseillers principaux d'éducation : L'ensemble des responsabilités exercées par le CPE se situe dans le cadre général de la « vie scolaire » qui peut se définir ainsi : placer les adolescents dans les meilleures conditions de vie individuelle et collective, de réussite scolaire et d'épanouissement personnel.

Chouette mission, non ? :)

Les commentaires sont fermés.