La chanson du logiciel libre

Richard Stallman haranguant le public un micro à la main
Rejoins-nous, partage le logiciel, libère-toi

La chanson du logiciel libre (Free Software Song) a été écrite par Richard Stallman en 1993 sur un air traditionnel bulgare. Conformément aux valeurs du logiciel libre, il s'agit d'un hymne au partage et à la liberté, et d'une invitation à rejoindre la communauté des utilisateurs et développeurs de logiciels libres.

Le mot « hacker » désigne dans la chanson une personne qui développe du code informatique, et non pas un délinquant informatique comme les grands médias en font à tort l'assimilation (on parlera dans ce cas plutôt de « cracker » ou de « pirate informatique ») – voir la définition du terme sur Wikipédia.

Traduction française de la chanson :

Rejoins-nous, partage le logiciel ;
Libère-toi, hacker, libère-toi.
Rejoins-nous, partage le logiciel ;
Libère-toi, hacker, libère-toi.

Les avares amassent beaucoup d'argent ;
C'est exact, hacker, c'est exact.
Mais ils n'aident pas leur prochain ;
C'est très mal, hacker, c'est très mal.

Quand nous aurons assez de programmes
Libres pour nous, hacker, libres pour nous.
Ces licences néfastes, nous les jetterons
Pour toujours, hacker, pour toujours.

Rejoins-nous, partage le logiciel ;
Libère-toi, hacker, libère-toi.
Rejoins-nous, partage le logiciel ;
Libère-toi, hacker, libère-toi.

Paroles originales :

Join us now and share the software;
You'll be free, hackers, you'll be free.
Join us now and share the software;
You'll be free, hackers, you'll be free.

Hoarders may get piles of money,
That is true, hackers, that is true.
But they cannot help their neighbors;
That's not good, hackers, that's not good.

When we have enough free software
At our call, hackers, at our call,
We'll kick out those dirty licenses
Ever more, hackers, ever more.

Join us now and share the software;
You'll be free, hackers, you'll be free.
Join us now and share the software;
You'll be free, hackers, you'll be free.

La chanson a été interprétée par différents artistes : j'ai effectué une sélection pour vous.

À tout seigneur, tout honneur : commençons avec la version anglaise chantée a cappella par Richard Stallman lui-même (domaine public) :

La version ska en anglais par Fenster :

La version punk en espagnol par ALEC (licence CC BY) :

La version rock en anglais du groupe australien Pink Stainless Tail (licence CC BY-NC-SA) :

La version heavy metal en anglais de Jono Bacon :
Version 1 :

Version 2 (licence CC BY-SA) :

La récente version folk en anglais par Robert Kay (licence CC BY-NC-SA) :

Je n'ai pas trouvé de version chantée en français : dommage !

En bonus : la vidéo (filmée le 10 décembre 2006 à l'heure du déjeuner par Julian Coccia à Cayambe en Équateur) de Richard Stallman interprétant en anglais la chanson et s'accompagnant lui-même (son ordinateur portable servant aux percussions !) (licence GNU FDL) :

Accès rapide :

Cette page n'emploie que des formats ouverts pour afficher textes, images, sons et vidéos (plus).


Play Ogg Button

8 commentaires

#1 samedi 20 février 2010 @ 18:58 clapico a dit :

Beau travail, merci pour l'idée de ce billet

#2 samedi 20 février 2010 @ 19:44 xorios a dit :

Tu aurais pu mentionner l'existence de la partition, qu'on retrouve
aussi sur le site officiel GNU : The Free Software Song
http://www.gnu.org/music/free-software-song.html

On peut l'obtenir au format .ps et le code source LilyPond est
également disponible.

Sinon j'aime bien la version "rytmique" de Thor :
http://www.gnu.org/music/free-software-song-rhythmic.ogg

#3 samedi 20 février 2010 @ 20:02 MCMic a dit :

Ç'aurait été bien d'indiquer la licence de chaque version.
Elles ne sont pas toutes sous licence libre comme je le pensais au premier abord :-/

#4 dimanche 21 février 2010 @ 01:47 antistress a dit :

@ MCMic : en effet, ça m'a étonné moi aussi.
Certaines n'ont pas de licence spécifiquement définie ce qui – a priori – fait que tous les droits sont réservés : un comble compte tenu du sujet de la chanson !
En pratique, j'ai tablé sur le fait que les auteurs n'étaient pas contre l'idée de la diffusion de leur œuvre compte tenu des propos de la chanson. Je vais voir s'il y a moyen de les contacter pour les inciter à concéder certains droits utiles à la diffusion de la chanson ça serait quand même plus clair.

De manière accessoire, note que les paroles elles-même ne sont pas sous une licence compatible avec la GPL
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Legifer/d%C3%A9cembre_2008#Free_Software_Song

#5 dimanche 21 février 2010 @ 20:09 dhoko a dit :

Celle de Fenster est vraiment génial... Je ne connaissais pas cette version avant un certain apéro :)

J'aime bien le heavy metal et celle que tu classifies dedans n'est pas vraiment heavy... Plus tendance trash ou doom...

#6 lundi 22 février 2010 @ 00:34 antistress a dit :

@ dhoko : Ouais je trouvais que ça pétait plus que la version a capella de Stallman pour l'apéro ;-)

Celle de Jono ça pourrait aussi être du death (paroles mises à part), non ? Difficile d'arbitrer : heavy metal dans son sens générique permet d'éviter d'avoir à trancher...

J'aime toutes ces versions. Il y en a une de Mr Oizo qui le fait bien aussi sur YouTube http://www.youtube.com/watch?v=gci0N03aXZ4 (Sous GNOME, dans le plugin YouTube de Totem chercher "Free Software Song feat. Flat Eric")

#7 lundi 22 février 2010 @ 17:16 MCMic a dit :

C'est étrange, le site stipule pourtant "The Free Software Foundation claims no copyrights on this song" mais on retrouve effectivement la notice "Copyright © 1993, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2010 Richard Stallman

Verbatim copying and distribution of this entire article is permitted in any medium, provided this notice is preserved. "
S'applique-t-elle vraiment aux paroles malgré le disclaimer?
RMS a un avis assez particulier sur les licences libres pour les contenus, c'est pas nouveau, mais je pensais quand même que cette chanson là était sous licence libre, même si permissive.

#8 lundi 22 février 2010 @ 17:53 antistress a dit :

@ MCMic : lis la discussion wikipediesque dont j'ai donné le lien et aussi http://www.gnu.org/licenses/license-list.html#OpinionLicenses : la clause "verbatim" s'explique aisément par le fait que les propos ne doivent pas être déformés, donc non ce n'est pas libre au sens de la GPL (pas de modification permise).
Quant à la licence de la chanson elle-même (=l'interprétation faite par RMS, les fameux droits voisins du droit d'auteur[1]) peut-être que la clause "no copyrights on this song" s'applique (auquel cas peut être auraient ils dû plutôt dire "RMS claims no copyrights on this song" d'ailleurs) mais ce n'est pas clair : j'ai interrogé la FSF à ce sujet pour en savoir plus .

Tu as vu que j'ai commencé à intégrer les licences des séquences.
Julian Coccia que j'ai contacté (et qui m'a répondu avec une grande gentillesse) m'a dit opter pour la GNU FDL "as I consider this free software documentation :)".
J'ai créé un compte MySpace pour interroger Fenster (et Mr Oizo dont je parle en commentaires plus haut) et j'ai adressé un courriel à Jono ; j'ai pas eu de réponse pour l'instant.

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_voisins_du_droit_d%27auteur

Écrire un commentaire

NB : en publiant votre commentaire, vous acceptez qu'il soit placé sous la licence CC BY-SA comme indiqué aux conditions d'utilisation du site

Quelle est la deuxième lettre du mot hxcwq ? :