CPE cinq ans dans un lycée : ai-je changé la vie ?

Rédigé par antistress le 29 juin 2020 - 1 commentaire

Photo tiré du livret de l'album de Jean-Jacques Goldman « Entre gris clair et gris foncé » de 1987

Ayant passé le concours de CPE il y a six ans pour entamer une seconde carrière professionnelle, et après une année de titularisation dans un collège parisien, je m'apprête à laisser le poste qui fut le mien pendant cinq ans dans un lycée de la banlieue parisienne pour en prendre un autre.

Ai-je changé la vie ?

Lire la suite de CPE cinq ans dans un lycée : ai-je changé la vie ?

Je suis un mutant, et mon super-pouvoir est l'empathie

Rédigé par antistress le 25 décembre 2019 (mis à jour le 15 juillet 2020) - 4 commentaires

Professeur Xavier et Magnéto, des X-Men

Déjà, pour ceux qui ont manqué l'épisode précédent, j'exerce le beau métier de CPE depuis un peu plus de cinq ans maintenant.

Et c'est dans le cadre d'un questionnement sur mon exercice de ce métier, et après avoir effectué quelques recherches, que la vérité m'est apparue.

Lire la suite de Je suis un mutant, et mon super-pouvoir est l'empathie

Bons baisers de la quatrième dimension

Rédigé par antistress le 29 mai 2014 - 3 commentaires

Couple d'aliens visitant la ville

Mes chers amis,

Je vous écris de la quatrième dimension pour vous dire tout d'abord que je vais très bien.

La quatrième dimension, je dois vous le dire, c'est une expérience assez étonnante. Le temps s'y écoule différemment (plus paisiblement) et on s'y sent également différent (plus intelligent, plus libre, avec un recul nouveau sur les choses) : c'est un sentiment étrange et excitant à la fois !

En vérité, je commence seulement à prendre conscience de ces transformations qui s'opèrent en moi et que je n'avais pas pleinement imaginées lorsque j'ai pris la décision, il y a quelques mois, de quitter notre dimension : les résultats de l'expérience dépassent largement tout ce que j'avais pu envisager à l'époque.

À ce stade de votre lecture, peut-être pressentez-vous la suite de mon propos. Car c'est la deuxième raison de cette lettre : vous annoncer que je ne retournerai pas dans notre dimension. Cela m'est désormais impossible : à présent que j'ai goûté à cette liberté nouvelle, tout retour en arrière serait pour moi une forme d'aliénation.

Je sais que vous comprendrez ma décision et que vous serez heureux pour moi.

Affectueusement,

Votre ami sincère.

Lire la suite de Bons baisers de la quatrième dimension

Fil RSS des articles de cette catégorie