Joyeux anniversaire à moi : 10 ans de GNU/Linux

Rédigé par antistress le 22 décembre 2015 - 5 commentaires

Gâteau d'anniversaire

Mes amis, cela fait 10 ans (et le pouce) que je boote sur un système GNU/Linux.

La Grande Aventure a commencée avec une Ubuntu 5.10 (nom de code « Breezy Badger ») : il s'agissait alors de la troisième version de cette distribution GNU/Linux qui faisait parler d'elle en misant sur la facilité d'installation et d'utilisation pour cibler le grand public (plutôt que le monde de l'entreprise).

Lire la suite de Joyeux anniversaire à moi : 10 ans de GNU/Linux

Logiciel libre ou projet ouvert ?

Rédigé par antistress le 21 septembre 2015 - 6 commentaires

Balises de travaux sur la route

La distinction n'est pas toujours facile entre un logiciel libre et un projet ouvert, alors que les deux ne se recoupent pas forcément.

Un logiciel est objectivement libre s'il garantit quatre libertés essentielles à l'utilisateur :

  • la liberté pour l'utilisateur d'exécuter le programme comme il le veut, pour n'importe quel usage ;
  • la liberté pour l'utilisateur d'accéder au code source du programme pour étudier le fonctionnement de ce dernier, et de le modifier pour que le programme effectue ses tâches informatiques comme il le souhaite ;
  • la liberté pour l'utilisateur de redistribuer des copies, donc d'aider son voisin ;
  • la liberté pour l'utilisateur de distribuer aux autres des copies des versions modifiées ; en faisant cela, celui-ci donne à toute la communauté une possibilité de profiter de ses changements.

On voit que, passé les deux premières libertés, qui concernent d'avantage l'utilisateur du programme en tant que tel, les suivantes sont le socle qui doit favoriser la constitution d'une véritable communauté d'utilisateurs.

Lire la suite de Logiciel libre ou projet ouvert ?

Choisir un ordinateur portable : machine de guerre ou machine de liberté ?

Rédigé par antistress le 27 janvier 2014 (mis à jour le 07 avril 2014) - 15 commentaires

Homme descendant la rue dans un mini tank improvisé, saluant la foule clairsemée

Souvent, lorsque l'on effectue un achat informatique (PC du bureau, carte graphique, ordinateur portable...), on a le réflexe de se constituer « une machine de guerre », métaphore qui signifie que l'on a opté pour un matériel très performant. Après tout, si on ne renouvelle pas très souvent son matériel et que l'on souhaite faire tourner des jeux vidéos par nature exigeants en ressources matérielles, il faut voir loin et s'assurer que l'on aura les performances suffisantes pour les jeux et les années à venir.

Si ce raisonnement se vérifie certainement encore aujourd'hui pour les jeux vidéos, toujours plus exigeants pour appâter le chaland immerger le joueur, il est plus difficile à défendre pour la plupart des autres usages, de la consultation de sites Web au montage vidéo en passant par la bureautique. Pour ces usages, il y a longtemps que la performance requise est atteinte (et dépassée), et pour peu que les logiciels soient optimisés il n'y a pas de raison que ça change (même dans le cas d'un montage vidéo HD par exemple).

C'est ainsi qu'il y a moins d'un an ½ j'ai opté pour un processeur seulement dual core avec puce graphique intégrée (un Intel Core i3-3225, soit un processeur de la famille Ivy Bridge incluant un cœur graphique HD Graphics 4000 – un « Gen7 » dans la nomenclature d'Intel – pour environ 140€ à l'époque), très largement suffisant pour les usages cités à l'exclusion sans doute des « gros » jeux vidéos (je ne joue par sur PC mais sur console).

Du coup si le critère pertinent n'est plus la performance, d'autres critères d'importance deviennent plus visibles, telle la possibilité pour le matériel de tourner avec des logiciels libres. Intégralement.

Lire la suite de Choisir un ordinateur portable : machine de guerre ou machine de liberté ?

Fil RSS des articles de ce mot clé