TEA - The Ebook Alternative : la révolution du livre numérique peut commencer, et avec elle la reconquête de nos libertés

Rédigé par antistress le 11 mars 2012 - 3 commentaires

Logo TEA - The Ebook Alternative

Comme vous pouvez le voir, j'ai choisi un titre sobre pour ce billet... J'aurais préféré titrer : « TEA - The Ebook Alternative : la solution contre les parasites » (vous comprendrez pourquoi en lisant le billet) mais cela aurait été moins explicite a priori.

Dans un précédent billet, je dressais un sombre tableau de notre avenir numérique : les App Stores centralisés et contrôlés par une poignée d'acteurs américains (Apple, Amazon et Google) sont un recul inouï par rapport au Web et sa liberté tous azimuts.

Là où le Web, plateforme ouverte et décentralisée s'il en est, permet à chacun de publier librement du contenu, offrant à l'internaute un champ illimité d'approvisionnement, les App Stores, plateformes fermées et centralisées à l'excès, autorisent une poignée de grandes entreprises commerciales à décider de façon discrétionnaire et arbitraire des contenus auxquels l'utilisateur a le droit d'accéder, offrant à ces entreprises un pouvoir démesuré sur nos vies (ainsi qu'aux gouvernements qui n'auraient qu'à s'adresser officieusement à quelques acteurs commerciaux pour que tel ou tel contenu ne soit plus disponible).

Heureusement, plusieurs initiatives se concrétisent en 2012 pour nous rendre nos libertés élémentaires de citoyens à l'ère du numérique : liberté de s'informer, liberté de s'exprimer.

Lire la suite de TEA - The Ebook Alternative : la révolution du livre numérique peut commencer, et avec elle la reconquête de nos libertés

La bataille du Web

Rédigé par antistress le 16 février 2012 - 2 commentaires

La Terre assombrie

Souvenez-vous : à la fin des années 90, la guerre des navigateurs entre Netscape Navigator et Microsoft Internet Explorer se termine par la disparition du premier et la stagnation pendant de trop longues années du second, faute de compétiteur...

Jusqu'à ce que Firefox, le navigateur développé par la fondation à but non lucratif Mozilla, pointe le bout de son museau au milieu des années 2000 et relance la compétition, permettant par la même occasion l’émergence d'une nouvelle et saine concurrence (pour le Web et ses utilisateurs) incluant Apple Safari et Google Chrome.

Mission accomplie ? Certes. Mais un nouveau défi menace le Web, et avec lui sa liberté et son universalité : que celui-ci disparaisse au profit d'une poignée d'App Stores volontairement incompatibles les uns avec les autres, chacun contrôlé par une entité privée ayant le pouvoir de filtrer les contenus auxquels vous pouvez accéder.

Sauver le Web de ce péril est la nouvelle mission que s'est assigné la fondation Mozilla.

Lire la suite de La bataille du Web

Mozilla et Apple : opposition de styles

Rédigé par antistress le 15 octobre 2011 (mis à jour le 07 mai 2016) - 1 commentaire

Logo Mozilla

Je viens de revoir la vidéo ci-après de Mozilla, présentant Firefox et soulignant ce qui en fait un navigateur à part.

En réalité c'est plus une vidéo sur Mozilla que sur Firefox.

Mozilla est une fondation à but non lucratif dont la mission est de restaurer et de préserver un Web ouvert. Firefox, qui a permis de réintroduire la concurrence sur le marché des navigateurs et de pousser le Web vers de nouveaux horizons, est une de ses réalisations les plus emblématiques.

La première fois que j'ai regardé cette vidéo, j'y ai vu toutes les qualités de Mozilla.

En la revoyant aujourd'hui, j'y vois en creux tous les défauts d'Apple.

Difficile de ne pas la regarder en faisant le rapprochement entre les deux entités pour constater qu'il y a opposition complète.

Mozilla est un autre de mes géants.

Lire la suite de Mozilla et Apple : opposition de styles

La vraie victoire de Chrome

Rédigé par antistress le 04 septembre 2011 - 16 commentaires

Tour de magie

La guerre des navigateurs a connu trois périodes.

Rappel des batailles précédentes

La première bataille laisse Microsoft sans véritable concurrent et le Web, au point mort

Comme vous le savez, Microsoft avait décidé de se reposer sur ses lauriers après avoir remporté la première bataille des navigateurs contre Nestcape. Microsoft avait, en effet, abusivement utilisé sa position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation pour l'étendre sur le marché des navigateurs en intégrant Internet Explorer à Windows. Ayant étouffé toute concurrence, Microsoft décida de dissoudre l'équipe de développement d'Internet Explorer après le lancement de la version 6 en 2001, de sorte qu'Internet Explorer ne connut aucune mise à jour pendant cinq ans. Jusqu'à ce que la venue d'un petit nouveau, Firefox, développé par une association à but non lucratif (Mozilla), commence à inquiéter le géant de Redmond.

La deuxième bataille relance la concurrence et le Web

Le succès de Firefox a permis de redynamiser le marché des navigateurs en réintroduisant une saine concurrence, et ainsi de relancer le Web. Les parts de marché gagnées par le navigateur de Mozilla obligèrent les développeurs Web à arrêter de développer exclusivement pour Internet Explorer 6 et à respecter les standards du Web tels que définis par le W3C et promus par Firefox. Ce qui permit l'émergence d'une nouvelle concurrence à côté de Firefox (Safari, Chrome...) et certainement de conforter Opera. Ce fut la deuxième bataille et, contrairement à la première, le Web sortit grandi de celle-ci : un consensus se forma entre les acteurs pour développer des standards communs tandis que la concurrence profitait à l’utilisateur.

La sortie de Google Chrome, il y a trois ans, allait cependant déclencher la troisième bataille et rebattre les cartes.

La troisième bataille : la performance comme unique credo

Le terrain choisi par Google pour mener celle-ci allait être la rapidité : Google établissait alors un record de performance avec son moteur JavaScript, sobrement intitulé V8.

Lire la suite de La vraie victoire de Chrome

Amara : réalisation communautaire de sous-titrages de vidéos

Rédigé par antistress le 09 octobre 2010 (mis à jour le 22 juin 2017) - 11 commentaires


An open system that lets anyone, anywhere create and view video subtitles


Commençons avec un paradoxe : la Toile rend l'information disponible mondialement. Mais, avec l'augmentation des capacités de stockage et de bande passante, l'information est de plus en plus présente sous forme de vidéos, qui ne peuvent être comprises par un grand nombre de personnes : soit qu'elles ne parlent pas la langue utilisée dans la vidéo, soit qu'elles sont atteintes de surdité. Au final des pans entiers de l'information ne peuvent être partagés à travers le monde, bien que le réseau l'autorise.

D'où la question suivante : comment rendre l'information accessible lorsque celle-ci se présente sous la forme d'une vidéo ?

La question se pose également au moment d'indexer automatiquement l'information partagée sur le réseau : les vidéos ne livrent pas aussi facilement leur contenu aux robots d'indexation du Web que les textes (Web sémantique, toussa).

Lire la suite de Amara : réalisation communautaire de sous-titrages de vidéos

Fil RSS des articles de ce mot clé